top of page

Vérités sur la Postérité de Sem

 

Les descendants de Sem se sont établis au Moyen-Orient et en Asie, ils sont appelés sémites. Le mot "sémite" vient du nom "Sem". Les Sémites ou peuple Sémitique (Juifs) est un terme désignant les descendants de Sem qui parlent (ou parlaient) les langues sémitiques, telles que l'hébreu, l'araméen, l'arabe, l'amharique, le tigrinya, le tigré et le maltais. Ces langues ont plusieurs mots et racines en commun. À l'origine, le continent asiatique fut attribué à Sem et à ses descendants par Noé. Cette répartition comprenait le territoire qui correspond aujourd'hui à Israël, mais ils furent par la suite déplacés de force par les nations cananéennes, qui descendaient de Canaan, fils cadet de Cham.

Il engendra Élam, Assur, Arpacschad, Lud et Aram.

Élam

​Le Livre des Jubilés évoque vraisemblablement une ancienne tradition en mentionnant un enfant d'Elam nommé "Susan", dont la fille Rasuaya épousa Arpachshad, le géniteur d'une autre branche de Sémites.

"Au commencement de la 1e semaine du 29e jubilé, Arpacschad se prit une femme et son nom était Rasueja, fille de Susan la fille d’Elam, et dans la 3e année de cette semaine elle lui enfanta un fils et il appela son nom Kainam." |Le Livre des Jubilés, chap. 8:1| 

Notez que Shushan (ou Suse) était l'ancienne capitale de l'empire élamite. À l'époque de Daniel, le territoire d'Élam était soumis aux Babyloniens. Dans l'une des visions de Daniel, il s'est vu debout près du canal Ulai dans la citadelle de Suse, la capitale de la province d'Elam. Comme le reste des régions du Proche-Orient antique, l'Élam a fini par tomber sous la domination de l'Empire perse.

  • Daniel 8:2 “Lorsque j'eus cette vision, il me sembla que j'étais à Suse, la capitale, dans la province d'Élam; et pendant ma vision, je me trouvais près du fleuve d'Ulaï.”

 

Selon l'historien juif Josèphe, c'est des Élamites que sont issus les Perses. Les anciens Élamites vivaient à l'est de Babylone, dans le sud de la Mésopotamie, dans l'actuel Iran. Selon les Écritures, les Élamites avaient conquis l'Asie mineure au sein d'une confédération dirigée par l'Assyrie. Les Élamites étaient initialement un royaume indépendant appelé les Elimaei, mais furent ensuite conquis par les Macédoniens. Les Élamites étaient étroitement associés aux Mèdes et vivaient dans les montagnes de la Grande Médie, la région nord de l'Iran. De là, une colonie s'était déplacée plus au nord-ouest, dans les Balkans, de sortes que les tribus des Élamites et de Mèdes comptaient parmi les Sarmates qui ont migré en Europe. On retrouve les Sarmates dans le sud de la Russie européenne, jusqu'aux Balkans, où les Grecs leur donnèrent exactement le même nom. Ainsi, les Slaves de nos jours sont les descendants d'Elam et des Mèdes. 

 

Dans la Bible, Élam est mentionné comme l'une des quatre nations mésopotamiennes dont les rois se sont rendus en Canaan à l'époque d'Abraham pour affronter les villes de la plaine qui avaient cessé de payer le tribut (Genèse 14). Ézéchiel prédit la destruction des Élamites, qui faisaient partie de ceux qui "répandent la terreur dans le pays des vivants". Le prophète Jérémie mentionne également Élam dans ses prophéties, mais c'est un message de malheur et d'exil pour les Élamites, même s'il note que le Seigneur finira par restaurer leurs bienfaits (Jérémie 49:34-39), il prophétisa que les Élamites seraient dispersés dans 4 directions:

  • Jérémie 49:35-37 “Ainsi parle l'Éternel des armées: Voici, je vais briser l'arc d'Élam, Sa principale force. Je ferai venir sur Élam quatre vents des quatre extrémités du ciel, Je les disperserai par tous ces vents, Et il n'y aura pas une nation Où n'arrivent des fugitifs d'Élam. Je ferai trembler les habitants d'Élam devant leurs ennemis Et devant ceux qui en veulent à leur vie, J'amènerai sur eux des malheurs, Mon ardente colère, dit l'Éternel, Et je les poursuivrai par l'épée, Jusqu'à ce que je les aie anéantis. Je placerai mon trône dans Élam…”

Assur

Assur est le père des Assyriens. Il fut vénéré par ses descendants comme un dieu sémitique oriental, chef du panthéon assyrien dans la religion mésopotamienne. Le Assyriens le voyaient comme un dieu guerrier et croyaient qu'il les défendait contre leurs ennemis. Assur était initialement identifié au dieu sumérien Enlil; sous le règne de Sargon, roi d'Assyrie, Assur devient le père d'Anu, dieu babylonien du ciel qui selon eux est la principale force créatrice de l'univers. Plus tard, alors que l'Assyrie et Babylone se disputaient le pouvoir politique et militaire, Assur devint le dieu national de Babylone, Mardouk (Mérodac). Mardouk fut plus tard connu sous le nom de Bel, un nom dérivé du mot sémitique ba'al, ou "seigneur". Bel possédait tous les attributs de Mardouk, et il a progressivement été considéré comme le dieu de l'ordre et du destin.

  • Jérémie 50:2 "Annoncez cette nouvelle aux peuples, faites-la connaître, hissez les drapeaux de la victoire, proclamez-la sans rien cacher: Babylone est tombée! C'est la honte pour ses idoles, l'effondrement pour ses faux dieux. Honte au dieu Bel! Terreur pour Mardouk!"

 

Nimrod est souvent mentionné comme le bâtisseur des villes assyriennes de Ninive, Resen, Rehoboth-Ir et Calah, mais la littérature accrédite plutôt Assur qui fut l'ainé de Nimrod et le cousin germain de son père Cusch, comme le premier fondateur de ces villes.

► Dans le Livre des Jubilés Chap. 9:3, il est écrit: "À Assur revint la 2e portion, tout le pays d'Assur, de Ninive, de Shinar et jusqu'à la frontière de l'Inde; cette portion monte et longe le fleuve."

► La Septante grecque, la Bible de Genève et la Bible King James Version 1611 affirment également que les Écritures reconnaissent Assur comme le fondateur des villes susmentionnées.

► L'historien judéo-romain du 1er siècle, Flavius Josèphe, a fait la déclaration suivante: "Assur vivait dans la ville de Ninive et nomma ses sujets Assyriens, qui devinrent la nation la plus fortunée, au-delà des autres" (Antiquités, i, vi, 4). 

Les Assyriens sont un peuple qui a vécu au Moyen-Orient depuis l'Antiquité et qui est aujourd'hui réparti dans plusieurs régions du monde. Dans l'Antiquité, la civilisation assyrienne était centrée sur la ville d'Assur (également appelée Ashur), baptisée du nom du dieu suprême de l'Assyrie. Avant que la ville d'Assur ne gagne son indépendance il y a environ 4 000 ans, elle était contrôlée par un peuple connu sous le nom de Sumériens, dont la civilisation a décliné en raison d'un ensemble de problèmes politiques, militaires et environnementaux.

 

Ils étaient réputés pour leur vaste empire, leurs anciennes villes, telles que Ninive, et leurs invasions féroces, notamment dans le royaume de Judée et en Égypte. En effet, l'empire assyrien, dans sa course à l'expansion économique, parvint jusqu'à la terre d'Israël, d'abord en tant que pilleur, puis en tant qu'occupant, forçant les royaumes d'Israël et de Juda à supporter le joug impérial. Mais rapidement, l'insubordination récurrente d'Israël conduit à sa dislocation et à son exil. Juda s'en sort mieux en restant un esclave obéissant jusqu'à la chute de Ninive, plus de cent ans plus tard.

 

Les ruines de la ville d'Assur sont situées dans ce qui est aujourd'hui le nord de l'Irak. 

Arpacschad

Arpacschad est l'ancêtre d'Abraham. Le fils d'Arpachshad est appelé Schélah dans Genèse 10:24. Or, dans la Septante, et dans Luc 3:35-36, il est écrit qu'Arpacschad engendra Caïnan (קינן) (aussi traduit Kaïnam ou Quénan) et que c'est plutôt Caïnan qui engendra Shélah.

  • Genèse 10:24 "Arpacschad engendra Schélach; et Schélach engendra Héber."

  • Luc 3:35-36 "fils de Seruch, fils de Ragau, fils de Phalek, fils d'Éber, fils de Sala, fils de Kaïnam, fils d'Arphaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamech."

 

► Le livre des Jubilés identifie Caïnan comme le fils ainé d'Arpachshad.

  • "Au commencement de la 1e semaine du 29e jubilé, Arpacschad se prit une femme et son nom était Rasueja, fille de Susan la fille d’Elam, et dans la 3e année de cette semaine elle lui enfanta un fils et il appela son nom Kainam." |Le livre des Jubilés chap 8:1|

► Le Livre du Combat d'Adam et Eve, valide ce qui est ecrit dans Luc 3:35-36, en mentionant que Kainam est le fils d’Arpacschad et Schélah le fils de Kainam; mais aussi que Kainam est le père biologique de Melchisédek

  • "Mon fils, quand tu seras sur le point de mourir, ordonne à ton fils aîné Sem de prendre Melchisédek, fils de Kaïnam* et petit-fils d'Arpacschad" |La Chute d'Adam et Eve Chap, Chap. 3-5:14|

  • "Prends ensuite Melchisédek, le plus jeune fils de Kaïnam, ton fils; car יהוה l'a choisi parmi toutes les générations d'hommes, pour se tenir devant lui afin de l'adorer et de le servir, auprès du corps de notre père Adam." |La Chute d'Adam et Eve Chap, Chap. 3-13:17|

  • "Après lui Kaïnam, fils d’Arpacschad et père de Melchisédek, vécut 589 ans et mourut alors. Après lui Schélach, fils de Kaïnam et frère de Melchisédek, vécut 480 ans et mourut alors." |La Chute d'Adam et Eve, Chap 3-22:4&5|

Compte tenu de la contradiction apparente, comment résoudre la question de savoir qui a engendré Shélach: Arpacschad ou Caïnan? De nombreux manuscrits précisent que Cainan est le géniteur de Melchisédek. Pourquoi la Bible a été silencieuse sur l'identité du "Caïnan"? 

► Héber (Eber): Il est le fils de Schélach et l'ancêtre des Hébreux duquel ils tirent leur nom. Dans la tradition juive, Héber refusa d'aider à la construction de la tour de Babel, de sorte que sa langue ne fut pas confondue lorsque la tour fut détruite. Lui et sa génération sont les seuls à avoir conservé la langue humaine originelle. Il naquit à Héber deux fils: Péleg et Jokthan. 

► Jokthan: Il est cité comme le géniteur de treize fils ou chefs de tribus, censés avoir résidés dans le sud de l'Arabie. Genèse 10:30 précise les limites originelles des Joktanides: "Ils habitèrent depuis Méscha, du côté de Sephar, jusqu'à la montagne de l'orient". La localisation de Mesha, qui est raisonnablement supposé être la frontière occidentale, reste incertaine; mais il est bien établi que Sephar est le même que Zafari, la ville portuaire à l'est de l'actuel Yémen, et autrefois l'un des principaux centres du grand commerce indien et africain.

► Péleg: Abraham est de sa lignee (Luc 3:35). Le nom Péleg signifie "Division" car de son temps la terre fut divisée. Dans Genèse 11:1, il est écrit que toute la terre avait une seule langue et un seul langage, et à la suite de leur désobéissance, l'Éternel confondit le langage de toute la terre. la division de Péleg fait référence à la division linguistique et territoriale résultant de la destruction de la tour de Babel. Il engendra Rehu.

► Rehu engendra Serug. Serug engendra Nachor. Nachor engendra Térach

► Térach: Il est le père d'Abraham. Selon des sources non canoniques, il adorait les idoles, et gérait même un commerce de divinités tout en confiant à Abraham la charge de les vendre à sa place. Cependant, Abraham décourageait les clients potentiels d'acheter les idoles, leur expliquant la futilité d'adorer des statues fabriquées par des mains d'hommes. Un jour, Abraham prit une hache et détruisit les idoles et finit par quitter la maison de son père. Térach dénonça son fils à Nimrod, qui condamna Abraham à la mort par le feu. Abraham fut jeté dans une fournaise ardente, mais miraculeusement, il en sortit indemne.

 

ABRAHAM

Abraham, fils de Térach et frère de Nachor et Haran, est le patriarche Hébreu héritier des promesses de ELOHIM. Il est la 20e génération depuis Adam, et une figure vénérée par les trois grandes réligions abrahamiques monothéistes: le judaïsme, le christianisme et l'islam, qui reconnaissent Abraham comme leur premier prophète. Il s'appelait à l'origine Abram qui signifie "le Père est exalté". Sa foi inébranlable, son obéissance inconditionnelle, sa logique supérieure à celle de tous ceux de sa génération, sa capacité de raisonner et sa recherche constante de son Createur, lui donnèrent le mérite d'être sollicité par l'Éternel, et fut ultérieurement changé sur ordre de Dieu en Abraham qui signifie "Père d'une multitude". 

Il conviendrait d'apporter quelques précisions concernant les différentes nations hébraïques issues d'Abraham.

De nombreuses personnes utilisent les termes "hébreu", "israélite", "juif", "la maison d'Israël" et "la maison de Juda", comme s'ils désignaient toujours le même peuple, mais ils ne discernent pas que cela n'est pas le cas. En effet, Héber (Eber), ancêtre d'Abraham, était la 4e génération après Sem; et tous les descendants d'Héber sont des Hébreux. Abraham est un Hébreu, tous ses fils et leurs descendants sont des Hébreux; mais Abraham n'etait pas juif, car à son époque les Juifs, descendants de Juda, n'étaient pas encore nés. Ainsi, tous les descendants d'Abraham ne sont pas tous des juifs.

 

Abraham engendra huit fils:

  • Ismaël avec Agar: les descendants d'Ismaël devinrent les Arabes, ils sont des Hébreux.

  • Isaac avec Sarah: les descendants d'Isaac, d'Esaü et de Jacob sont tous des Hébreux. Les descendants d'Esaü ne sont ni des israélites, ni des Juifs. Tous les descendants de Jacobs sont des israélites mais ils ne sont pas tous juifs.

  • Six fils avec Keturah: Les descendants de Keturah se mélèrent à ceux d'Ismaël et devinrent aussi des Arabes. Ils sont des Hébreux mais ne nont ni Israélites ni Juifs.

Concernant Keturah...

Abraham la prit comme femme après la mort de Sarah (Gen. xxv. 1; I Chron. i. 32).

  • "Abraham se prit une troisième femme, d'entre les filles de ses domestiques, dont le nom était Ketura, car Agar était morte avant Sarah. Elle lui enfanta 6 fils, Zimram, Jokshan, Medan, Midian, Ishbak et Shuah, dans la 2e semaine d’années. |Le Livre des Jubilés, Chap. 19:11|

  • "Ismaël et ses fils, et les fils de Ketura et leurs fils, s'en allèrent ensemble et s'établirent depuis Paran jusqu'à l'entrée de Babylone, dans tout le pays qui est vers l'Orient, face au désert. Ils se mélangèrent entre eux, et on les appela Arabes et Ismaélites." |Le Livre Jubilés, Chap. 20:12-13|

 

La Torah et la Bible ne nous donne aucun contexte concernant Keturah et restent silencieuses concernant ses origines. Mais certains livres non-canonique, mentionnent qu'elle etait la fille d'un roi turc cananéen

  • Après la mort de Sara, Abraham prit pour femme Kentôrah (Keturah), fille de Yaktân, roi des Turcs. |Le Livre de l'abeille, Chap 25|

  • Et en ce temps-là Abraham prit encore une femme dans sa vieillesse, son nom était Ketura, du pays de Canaan. |Le Livre des Jubilés 25:1|

Si Abraham insista qu'Eliézer ne prenne pas pour Isaac une femme parmi les Cananéennes, Pourquoi alors prendrait-il une cananéene sachant que ELOHIM avait interdit ce genre d'union? Parce que l'interdiction était essentiel pour Isaac, car lui seul était considéré comme l'héritier légitime qui devait encore perpétuer la lignée d'Abraham, mais les enfants des concubines ne l'étaient pas. Une fois Isaac marié, il n'y avait aucune raison pour qu'Abraham n'épouse pas n'importe quelle femme, à condition qu'elle soit une femme de vertu.

 

Elle fut l'ancêtre de seize tribus, dont des Arabes et les Midianites. Midian était le 4e fils de Keturah et d'Abraham. Étant donné qu'Ismaël et Midian étaient demi-frères, la Bible et d'autres écritures non canoniques utilisent les noms "Ismaélites" et "Midianites" de manière interchangeable. Dans Genèse 37:36, il est écrit que "les Madianites" ont vendu Joseph à Potiphar en Égypte, alors que Genèse 39:1 indique que Joseph a été vendu à Potiphar par les "Ismaélites". Ceci indique qu'il y avait certainement eu une fusion entre les deux peuples par le biais de mariages mixtes avec l'amalgame de leurs traditions, de leurs comportements et de leurs activités. 

  • Genèse 37:36 "Les Madianites le vendirent en Égypte à Potiphar, officier de Pharaon, chef des gardes."

  • Genèse 39:1 "On fit descendre Joseph en Égypte; et Potiphar, officier de Pharaon, chef des gardes, Égyptien, l'acheta des Ismaélites qui l'y avaient fait descendre."

Jacob-Israël, fils d'Isaac, engendra 12 fils et l'un d'entre eux était Juda, de qui descendent les Juifs. Les deux épouses de Jacob, Léa et Rachel, sont mentionnées comme "bâtissant la maison d'Israël". Dans Jérémie 33:24, elles sont désignées comme "les deux familles que le Seigneur a choisies". La promesse de l'alliance du droit d'aînesse fut donnée à Joseph, fils de Rachel, et la royauté fut donnée à Juda, fils de Léa.

  • Jérémie 33:24 "N'as-tu pas remarqué ce que disent ces gens: Les deux familles que l'Éternel avait choisies, il les a rejetées? Ainsi ils méprisent mon peuple, Au point de ne plus le regarder comme une nation."

  • Genèse 49:10 "Le sceptre ne s'éloignera point de Juda, Ni le bâton souverain d'entre ses pieds, Jusqu'à ce que vienne le Schilo, Et que les peuples lui obéissent."

 

Remarquez que les Écritures n'ont jamais utilisé le terme "Juifs" pour désigner collectivement la Maison d'Israël et les autres Tribus. Dans Ézéchiel 37, les "pièces de bois" qui sont encore séparés, mais qui doivent être réunis, représentent Juda d'une part, et Joseph et la "Maison d'Israël" d'autre part. Depuis la séparation en deux royaumes jusqu'à nos jours, Juda et Israël sont restés totalement distincts. Ils furent emmenés en captivité séparément, à des moments différents et par des nations différentes, car Israël fut emmené en captivité par les Assyriens, tandis que Juda fut plus tard emmené en captivité par les Babyloniens. Ainsi, bien que tous les fils de Jacob soient hébreux et représentent "la maison d'Israël", ils ne sont pas tous juifs car ce terme ne s'applique qu'aux descendants de Juda qui sont les juifs de "la maison de Juda". 

 

  • Bishop J. A. Allen de Californie, parlant de cette confusion moderne a écrit: "Pour les écrivains ecclésiastiques, ignorer les noms israélites nationaux et raciaux représentatifs de Joseph, Ephraïm et Samarie (le nom de l'ancienne capitale d'Israël, tel qu'il est utilisé dans l'histoire et la prophétie) et leur substituer par le terme "les Juifs", soit comme nom, soit comme peuple, en les appelant les seuls représentants de la race d'Israël, n'est pas seulement le comble de l'ignorance, mais LE GRAND CRIME ECCLÉSIASTIQUE DES ANNEES. C'est vraiment un ennemi qui a fait cela".​

  • Le Révérend Canon Faucett M.A. précise dans son "Critical and Expository Bible Encyclopedia "L'idée que la Maison d'Israël a été amalgamée et incorporée aux "Juifs" est l'une des erreurs les plus étonnantes de l'histoire biblique."

Voici quelques fait historiques concernant Juda que la plupart des gens refusent d'admettre, choisissent d'ignorer ou ne le savent tout simplement pas.

  1. Après leur entrée dans la terre promise, au premier siècle de notre ère, une diaspora juive émigra vers Rome et les territoires de l'Europe romaine. Ils vivaient dans une relative harmonie avec l'Empire romain et étaient autorisés à pratiquer leur religion, tout allait bien jusqu'à ce qu'une rébellion éclate en Judée.

  2. En l'an 66, les Juifs de Judée se révoltèrent contre leurs maîtres romains. Selon Josèphe, un historien juif romain contemporain qui a combattu aux côtés du peuple juif lors de la révolte, l'indifférence et la malveillance des gouverneurs romains de la province était la principale cause de la colère des Juifs. Face à cette situation, l'empereur Néron envoya une armée sous la direction de Vespasien pour rétablir l'ordre.

  3. En l'an 68, la résistance dans la partie nord de la province fut éradiquée et les Romains portèrent toute leur attention sur l'asservissement des Juifs. Cette même année, l'empereur Néron mourut, créant ainsi une vacance du pouvoir à Rome. Dans le chaos qui s'ensuit, Vespasien fut déclaré empereur et retourna dans la Cité impériale. C'est à son fils, Titus, que revint desormais la tâche de diriger l'armée restante dans l'assaut contre les Juifs. Les légions romaines encerclèrent la ville et commencèrent à lentement éradiquer les forces de la résistance juive.

  4. En l'an 70, les assaillants parvinrent à franchir les murs extérieurs de Jérusalem et commencèrent à saccager systématiquement la ville. Le point culminant de l'assaut fut l'incendie et la destruction du Temple, qui était le centre du judaïsme.

  5. Dans la victoire, les Romains massacrèrent des milliers de Juifs. Parmi ceux qui échappèrent à la mort, des milliers d'autres furent réduits en esclavage et déportés en Égypte pour travailler dans les mines, d'autres encore furent dispersés dans les arènes de l'Empire afin d'être massacrés pour le plaisir du public. Les reliques sacrées du Temple furent transportées à Rome et montrées dans des exhibitions en signe de célébration de la victoire.

  • Esaïe 52:2-5 "Secoue ta poussière, relève-toi, assieds-toi, Jérusalem; détache les chaînes de ton cou, captive, fille de Sion! Car ainsi parle l'Éternel: C'est gratuitement que vous avez été vendus, Et ce n'est pas à prix d'argent que vous serez rachetés. Car ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Jadis mon peuple descendit en Égypte, pour y séjourner; Puis l'Assyrien l'opprima sans cause. Et maintenant, qu'ai-je à faire, dit l'Éternel, Quand mon peuple a été gratuitement enlevé? Ses tyrans poussent des cris, dit l'Éternel, Et toute la durée du jour mon nom est outragé.

 

Notez que historiquement, les Grecs étaient en quelque sorte des Romains, car ils étaient gouvernés par la République romaine, l'empire romain et l'empire romain oriental. Jusqu'en 1700, certains Grecs se disaient encore romains. les fouilles systématiques des sites de la Grèce antique ont permis de découvrir une pléthore de sculptures datant entre 400 et 100 avant J.C. et représentant des Juifs Greco-romains noirs. En effet, de nombreux Juifs du premier siècle vivaient dans des régions où les Africains se mêlaient librement aux autres types raciaux et ethnique car l'idée moderne de "race" n'existait pas à cette époque. Nous oublions trop facilement aujourd'hui que le métissage ou le mariage interracial faisait explicitement partie de la politique d'Alexandre le Grand; il voulait que tous ses sujets aient du sang grec qui coule dans leurs veines. Voici quelques exemples de sculptures qui confirment qu'il y avait bel et bien des noirs dans la Rome antique. Tout comme les sculptures égyptiennes, certaines ont le nez brisé. Voici quelques exemples:

 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/10

 

La présence des Noirs dans l'Ancien Testament et la Bible hébraïque est considérable; et plus que jamais auparavant, notre époque permet de plus en plus la reconnaissance d'un fait aussi important. Voici des noms d'importants personnages bibliques qui étaient bel et bien des Noirs:

  • Nimrod, fils de Cush, "le premier sur terre à devenir un puissant guerrier". On attribue également à Nimrod la fondation et la direction des principales villes de Mésopotamie (Genèse 10:8-12).

  • Hagar, la servante égyptienne de Sarah (Genèse 16; 21:8-21)

  • Asenath l'égyptienne, fille de Potiphera, prêtre d'On (Héliopolis), épouse de Joseph et mère d'Ephraïm et de Manassé (Genèse 41:45, 51)

  • Sephora la femme cushite de Moïse (Nombres 12:1). Elle était du clan kénite des Madianites (Exode 2:21-23). Si l'épouse de Moïse est cushite alors son père, Jéthro, (également appelé Reuel), aurait également été un Africain. 

  • Le grand prêtre Phinées, petit-fils d'Aaron (Exode 6:25). Le nom de Phinées est égyptien et signifie littéralement "le Nubien" ou "celui qui a la peau foncée".

  • L'épouse égyptienne de Salomon. Elle était une princesse égyptienne et par le biais de son mariage avec elle, Salomon scella une alliance avec l'Égypte. (1 Rois 3:1; 11:1)

  • La reine de Saba. Elle régnait sur un royaume qui comprenait des territoires en Arabie et en Afrique. Lorsqu'elle rendit visite à Salomon, on lui accorda la dignité et le statut d'un chef d'État (1 Rois 10:1-13).

  • Zérah, l'Éthiopien. Il commandait une garnison militaire à Gerar, dans le sud-ouest de la Palestine. Il a combattu le roi Asa de Juda et a failli le vaincre (2 Chroniques 14:9-15).

  • Le prophète Sophonie. Le père de Sophonie était Cushite. Son grand-père Guedaliah, son arrière-grand-père Amariah, et son arrière-arrière-grand-père (roi) Ezéchias étaient des cushites (Sophonie 1:1). 

On pourrait alors déduire avec certitude que les juifs qui furent déportés de Judée vers l'Égypte étaient de race noir et ils se melèrent à la descendance de Cusch. Notez que dans la Bible il est écrit dans Amos 9:7 "N'êtes-vous pas pour moi comme les fils des Cuschites, enfants d'Israël? dit l'Éternel. 

 

Sur notre page Vérités sur la postérité de Cham, nous avons amplement parlé des descendants de Cham.

Voici un extrait des histoires de Cornelius Tacticus (56 - 120 après. J.-C.), un orateur et politicien romain, considéré comme le plus grand historien romain, a écrit ceci à propos des juifs dans son oeuvre intitulé "The Histories, Book 5 Chap. 2: The Jews" (voir l'extrait ci-dessous).

OriginOfJews

Il convient d'informer le lecteur de ses origines. Les Juifs sont dits avoir été des réfugiés de l'île de Crète qui se sont installés dans le coin le plus reculé de la Libye à l'époque où, selon l'histoire, Saturne fut chassé de son trône par l'agression de Jupiter. C'est ce qui ressort du nom de " Judaei " sous lequel ils furent connus : ce mot doit être considéré comme une extension barbare de " Idaei ", le nom du peuple qui habitait autour du célèbre mont Ida en Crète. Quelques autorités soutiennent que, sous le règne d'Isis, le surplus de la population égyptienne fut évacué vers les terres voisines, sous la direction de Hirosolymus et de Judas. Un grand nombre de personnes nous assurent que les Juifs descendent de ces Éthiopiens qui furent contraints par la peur et la haine d'émigrer de leur pays natal lorsque Céphée était roi. Certains affirment qu'une collection hétéroclite d'Assyriens sans terre occupait une partie de l'Égypte, puis construisit ses propres villes, habitant les terres des Hébreux et les régions plus proches de la Syrie. D'autres encore trouvent une ascendance célèbre pour les Juifs dans les Solymes qui sont mentionnés respectueusement dans les épopées d'Homère ; cette tribu est censée avoir fondé Jérusalem et l'avoir nommée d'après elle.

Abd Allah Mohammed Al-Idrissi était le plus grand géographe et cartographe du Moyen Âge. En 1154, il a été capable d'écrire la géographie du monde avec des descriptions détaillées, après avoir voyagé dans le monde entier et observé les populations indigènes. Ses œuvres sont conservées dans les bibliothèques les plus prestigieuses du monde, telles que la Bodleian Library d'Oxford ou la Bibliothèque nationale de France à Paris. Voici une copie de ce qu'il a écrit dans son livre intitulé "Description de l'Afrique et de l'Espagne", à la page 4 du chapitre Premier Climat - Première Section. Dans sa carte il localisa la population Juive en Afrique. 

"Les habitants sont marchands ambulants et obéissent au prince de Tacrour. Au sud de Barisa, est le pays de Lamlam, éloigné d’environ 10 journées. Les habitants de Barisa, de Silla, de Tacrour et de Ghana font des incursions dans la Lamlam, réduisent en captivité les habitants, les transportent dans leur propre pays, et les vendent aux marchands, qui y viennent et qui les font passer ailleurs. Il n’y a dans tout ce pays de Lamlam que deux villes, qui ne sont pas plus grandes que des bourgs. L’une d’elles s’appelle Mallel, et l’autre Daw. Elles sont éloignées l’une de l’autre de 4 journées. D'après ce que rapportent les gens de cette contrée, les habitants sont juifs, mais pour la plupart ils sont plongés dans l'impiété et dans l’ignorance. Lorsqu’ils sont parvenus à l'âge de puberté, ils se stigmatisent la figure et les tempes au moyen du feu. Ce sont des signes qui servent à les faire reconnaître. Toutes les habitations de leur pays sont construites sur les bords d’une rivière qui se jette dans le Nil. Au-delà du Lamlam, vers le sud, on n'a pas de pays habité. Celui de Lamlam touche du côté de l’ouest au Magzara, à l'est au Wangara, au nord au pays de Ghana, au sud à des déserts. La langue des habitants du Lamlam diffère de celle des Magzariens et de celle des Ghaniens."

 

 

Concernant la Terre promise

La Terre promise ne peut pas simplement être interprétée dans un contexte géographique, car elle illustre également la fidélité de l'alliance. Cependant, s'il s'agit d'un emplacement physique, il est essentiel de conduire une analyse géographique pour rétablir la vérité et offrir aux gens une perspective beaucoup plus exacte par rapport à leur histoire. Voici quelques déclarations bibliques qui nous font douter de la véritable localisation géographique de la Terre Promise.  

 

  • Genèse 13:1 "Abram étant donc sorti de l'Égypte avec sa femme et tout ce qu'il possédait, et Lot avec lui, alla du côté du midi."

Ce verset enseigne qu'à sa sortie d'Égypte, Abraham se rendit du côté du midi de l'Égypte, vers la terre de Canaan. Le midi c'est le sud, cela laisse alors supposer qu'il s'est rendu en Afrique subsaharienne. Certaines Bibles mentionnent qu'il est allé dans le Néguev, mais tel qu'on le voit dans la carte ci-dessous, cela n'a aucun sens car le Néguev fait partie de l'Arabie au nord-est de l'Égypte, là où se trouve l'Israël moderne.

Dans Genèse 13:12, il est écrit qu'Abraham s' installa dans le pays de Canaan. Si Abraham a voyagé vers la terre de Canaan au sud de l'Égypte, comment a-t-il pu également vivre dans la terre de Canaan, que les géographes ont placé dans l'actuelle Mésopotamie, au nord-est de l'Égypte? C'est physiquement impossible.

 

La Bible parle-t-elle de la region subsaharienne qui appartenait légitimement à Canaan mais qu'il rejetta, ou parle-t-elle du territoire que Canaan s'était injustement accaparé au nord-est de l'Égypte? Dans quelle direction Abraham est-il allé lorsqu'il a quitté l'Égypte, le nord ou le sud? Car s'il est allé au sud de l'Égypte, alors l'histoire des nations telle qu'elle a été racontée est inexacte.

 

Voici ci-dessous une carte intéressante réalisée en 1844 par James Wyld qui était un cartographe et devint le géographe de la reine Victoria et du prince Albert. Cette carte n'est pas banale car elle avait été preparée pour la famille royale. Mais, sur sa carte, Wyld a situé Jérusalem en Afrique du Sud, dans le désert du Kalahari?!?!

Voici ci-dessous deux autres cartes géographiques de l’Afrique du Sud, produites respectivement par les cartographes, George Franklin Cram en 1885 et J.G. Bartholomew en 1896. Dans ces deux cartes on y voit les noms de plusieurs lieux bibliques reliés à Abraham, en Namibie, au Botswana et en Afrique du Sud. Voici les noms des villes qui y sont mentionnées: Jérusalem, Salem, Gibéon, Réhoboth, Beersheba, Béthany, Béthel, Ébénezer, Mamré, Bethléem, Zoar, Shiloh.

 

Voici ci-dessous une des plus anciennes cartes au monde produite par Albertin Di Virga en l'an 1414. Dans sa carte il plaça les portes d'entrées du Jardin d’Eden à l'extrémité Sud de l'Afrique. Remarquez qu'il y a en Afrique du Sud une municipalité située dans la province du Cap occidental, du nom de Kannaland (territoire de Canaan), au sein du district d'Eden qui fut rebaptise "la Garden Route" ou "Route du Jardin" en 2018. C’est là qu'Adam et Eve ont marché sur la terre la toute première fois après leur expulsion du Jardin d’Eden. 

 

De manière intéressante, ces cartes corroborent très bien les écrits bibliques concernant la véritable Jérusalem; tandis que la Jérusalem de l'actuel état d'Israël ne correspond pas aux prophéties bibliques. Voici pourquoi:

Tel que le Seigneur a prophétisé, la vrai Jérusalem est fait présentement l'objet d'une malédiction divine: elle est en ruines, inhabitée, un désert et un repaire de chacals.

  • Jérémie 9:11 " Je ferai de Jérusalem un monceau de ruines, un repaire de chacals, Et je réduirai les villes de Juda en un désert sans habitants.

  • Jérémie 44:2 "Ainsi parle l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël: Vous avez vu tous les malheurs que j'ai fait venir sur Jérusalem et sur toutes les villes de Juda; voici, elles ne sont plus aujourd'hui que des ruines, et il n'y a plus d'habitants."

  • Jérémie 10:22 "Voici, une rumeur se fait entendre; C'est un grand tumulte qui vient du septentrion, Pour réduire les villes de Juda en un désert, En un un repaire de chacals."

  • Jérémie 18:16 "Ils ont fait de leur pays, un objet de désolation, d'éternelle moquerie; Tous ceux qui y passent sont stupéfaits et secouent la tête."

Il faut savoir que le chacal est un animal qui vit dans les savanes humides et ouvertes, les marais, les buissons, les montagnes, les déserts et les prairies sèches. On le retrouve principalement à l'extrémité sud du continent africain, en Afrique du Sud, en Namibie, au Botswana et au Zimbabwe, et le long de la côte orientale, notamment au Kenya, en Somalie et en Éthiopie. Très Rarement, on peut l'aperçevoir au nord-est de l'Afrique, dans le sud-est de l'Europe et vers la Birmanie. On ne le trouve pas au moyen-orient.

La Bible enseigne également que la vraie Jérusalem restera une ruine jusqu'à sa restauration, laquelle ne s'accomplira que dans les derniers jours, lors de la seconde venue du Seigneur, qui rassemblera tous les exilés de la maison d'Israël et de la maison de Juda des quatre coins de la terre sur le mont Sion, et le roi David sera leur souverain. 

  • Jérémie 30:3 "Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, où je ramènerai les captifs de mon peuple d'Israël et de Juda, dit l'Éternel; je les ramènerai dans le pays que j'ai donné à leurs pères, et ils le posséderont.

  • Jérémie 30:7-9 "Malheur! car ce jour est grand; Il n'y en a point eu de semblable. C'est un temps d'angoisse pour Jacob; Mais il en sera délivré. En ce jour-là, dit l'Éternel des armées, Je briserai son joug de dessus ton cou, Je romprai tes liens, Et des étrangers ne t'assujettiront plus. Ils serviront l'Éternel, leur Dieu, Et David, leur roi, que je leur susciterai."

  • Ésaie 11:11-12 "Dans ce même temps, le Seigneur étendra une seconde fois sa main, Pour racheter le reste de son peuple, Dispersé en Assyrie et en Égypte, A Pathros et en Éthiopie, A Élam, à Schinear et à Hamath, Et dans les îles de la mer. Il élèvera une bannière pour les nations, Il rassemblera les exilés d'Israël, Et il recueillera les dispersés de Juda, Des quatre extrémités de la terre.

  • Osée 3:4-5 "Car les enfants d'Israël resteront longtemps sans roi, sans chef, sans sacrifice, sans statue, sans éphod, et sans théraphim. Après cela, les enfants d'Israël reviendront; ils chercheront l'Éternel, leur Dieu, et David, leur roi; et ils tressailliront à la vue de l'Éternel et de sa bonté, dans la suite des temps.

  • Actes 3:20-21 "afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus Christ, que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes."

Cette prophétie ne s'est pas encore accomplie et pourtant des gens qui se prétendent érudits de la Bible affirment que le rassemblement des nations a déjà eu lieu dans l'actuel état d'Israël et qu'ils sont même en train de reconstruire le troisième temple. A quel moment le Chris est-Il revenu sur terre, car nous avons raté cet unique événement mondial.

Quelques faits intéressants concernant le roi David

Le verset ci-dessus décrit David comme ayant le teint clair et un beau visage. Étant donné que le verset décrit ses yeux comme étant beaux et qu'il avait un beau visage, beaucoup supposent rapidement qu'il devait avoir la peau blanche. Ainsi certaines Bibles francaises le decrivent soit ayant le teint clair, roux ou blond.

  • 1 Samuel 16:12 Isaï l'envoya donc chercher et le présenta à Samuel. Or il était blond (roux), beau à contempler, et d'une physionomie agréable. Le Seigneur lui dit: Lève-toi, oins-le, car c'est lui." Bible Vigouroux Catholique

  • 1 Samuel 16:12 "Aussitôt Jessé fait venir David. David a le teint clair, avec de beaux yeux et un beau visage. Alors le Seigneur dit à Samuel: "C’est lui! Verse de l’huile sur sa tête pour le faire roi!" Bible Parole de Vie

  • 1 Samuel 16:12 "Isaï l'envoya donc quérir, et le présenta à Samuel. Or il étoit roux, d'une mine avantageuse, et avoit le visage fort beau. Le Seigneur lui dit: Allez, sacrez-le; car c'est celui-là." La Bible de Sacy 

  • 1 Samuel 16:12 "Et il envoya et le fit venir. Or il avait le teint vermeil, et de plus une magnifique apparence et beau de visage. Et le SEIGNEUR dit: à Samuel: Lève-toi et oins-le; car c’est celui-là." La Bible de King James 

La controverse autour de son apparence est telle que de nombreux spécialistes pensent qu'il est impossible qu'il ait pu être noir, tandis que d'autres pensent qu'il était effectivement noir en raison de son lieu d'origine. Cependant, d'après la généalogie, nous savons qu'il est fondamentalement impossible qu'il ait été de race blanche. En effet, Après avoir failli à donner Tamar, la cananéenne, en mariage à son plus jeune fils, Juda coucha avec elle par accident en la confondant avec une prostituée. C'est de cette union que naquit Pharez, le fils de Juda, dont la lignée allait donner naissance au roi David. Non seulement l'expression "teint clair" décrit parfaitement des personnes de race noire, mais elle renforce également le fait que les Israélites étaient des personnes de couleur, avec du sang à la fois hamite et shemite."

Lud

Lud ne doit pas être confondu avec Ludim descendant de Misraïm. Il est le 4ème fils de Sem qui demeurait en Afrique du nord.

Josèphe nous informe que Lud a donné naissance aux Lydiens et le récit d'Hérodote nous apprend qu'il s'agissait d'un peuple de race blanche qui vivait en Asie Mineure. Les Lydiens étaient connus sous le nom de Luddu en akkadien et, par conséquent, écrit l'historien Simon, "il n'y a guère que les Lydiens d'Asie qui puissent être désignés par le mot "Lud". Il apparaît comme un allié de Tarsis, Tubal, et Javan, des nations situées le long de la rive nord de la mer Méditerranée.

  • Esaïe 66.19 "Je mettrai un signe parmi elles, Et j'enverrai leurs réchappés vers les nations, A Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l'arc, A Tubal et à Javan, Aux îles lointaines, Qui jamais n'ont entendu parler de moi, Et qui n'ont pas vu ma gloire; Et ils publieront ma gloire parmi les nations."

  • Ezéchiel 27.10 "Ceux de Perse, de Lud et de Puth, servaient dans ton armée, C'étaient des hommes de guerre; Ils suspendaient chez toi le bouclier et le casque, Ils te donnaient de la splendeur."

Aram

 

 

  • Le prophète Sophonie. Le père de Sophonie était Cushite. Son grand-père Guedaliah, son arrière-grand-père Amariah, et son arrière-arrière-grand-père (roi) Ezéchias étaient des cushites (Sophonie 1:1). 

bottom of page