top of page

Vérités sur la Postérité de Cham

 

Il n’est pas rare d'entendre les gens affirmer que la peau noire est représentative de la malédiction que Noé prononça contre Cham, et que la malédiction de Canaan est représentative de l’asservissement que la race noire a subi de la part des autres nations. Nous avons analysé méticuleusement et rigoureusement la validité de ces affirmations tout en intégrant ces deux éléments: garder à l'esprit le récit divin et tenir compte des personnages historiques impliqués. Et surtout dire aux gens la vérité, sans la moindre partialité. 

Tout au long de l'Écriture, le Seigneur invite les gens à examiner leur histoire afin de bâtir une fondation à partir des sources écrites de l'histoire. La préservation, l'étude et l'enseignement de l'histoire sont des prescriptions bibliques car elles créent une mémoire collective qui contribue à nous guider vers l'avenir et à renforcer notre relation avec ELOHIM. Le Seigneur ordonné de ne point modifier les points de repère et les frontières qui marquent la limite d'une propriété. Il est très strict au sujet de ces limites et frontières qui avaient été établies par les patriarches dans les temps anciens, à tel point qu'Il a décrété une malédiction sur quiconque oserait les déplacer pour son propre intérêt.

  • Proverbes 22:28 "Ne déplace pas la borne ancienne, Que tes pères ont posée"

  • Proverbes 23:10 "Ne déplace pas la borne ancienne, Et n'entre pas dans le champ des orphelins"

  • Deutéronome 19:14 "Quand tu seras installé dans le pays que le Seigneur ton Dieu te donne en possession, ne déplace pas les marques qui délimitent le domaine de ton voisin."

  • Deutéronome 27:17 "Maudit soit celui qui déplace les marques du domaine de son voisin."

  • Osée 5:10 "Les chefs de Juda sont comme ceux qui déplacent les bornes; Je répandrai sur eux ma colère comme un torrent."

 

Telle que la Parole du Seigneur nous le recommande, pour mieux comprendre la répartition des terres et leur emplacement, il est très important de consulter l'histoire ancienne, car elle raconte une histoire différente de la version officielle.

  • Esaie 46:8-9 "Rappelez-vous ceci, infidèles, ressaisissez-vous, réfléchissez. Rappelez-vous votre lointaine histoire...."

  • Job 8:7-8 "Ton ancienne prospérité semblera peu de chose, Celle qui t'est réservée sera bien plus grande. Interroge ceux des générations passées."

Avant de continuer, il est important de considérer les déclarations suivantes de Josephe, prêtre, savant et historien juif: "Les descendants de Cham possédèrent le pays depuis la Syrie, Amanus et les montagnes du Liban, s'emparant de tout ce qui se trouvait sur les côtes de la mer et jusqu'à l'océan, et se l'appropriant. Certains de leurs noms ont complètement disparu, d'autres ont été changés et ont reçu une autre consonance, et on a du mal à les retracer, toutefois il y en a quelques-uns qui ont conservé leur appellation. Parmi les quatre fils de Cham, le temps n'a pas du tout altéré le nom de Cusch, car les Éthiopiens, sur lesquels il régnait, sont encore aujourd'hui appelés Cuschites par eux-mêmes et par tous les Occidentaux. Le nom des Mésraïtes a également été conservé en mémoire. Car nous tous qui habitons ce pays [la Judée], nous avons appelé l'Égypte Mestre, et les Égyptiens les Mestres. De même, Phut fut le père de la Libye, et il appela les habitants Phutites, de son nom; il y a aussi un fleuve dans le pays des Maures qui porte ce nom. C'est pourquoi nous voyons la plus grande partie des historiens grecs mentionner ce fleuve, et le pays voisin, sous le nom de Phut. Mais le nom qu'il porte maintenant a été changé par l'un des fils de Mesraim, qui s'appelait Lybyos. Nous vous dirons tout à l'heure quelle a été la raison pour laquelle on l'a appelé "Afrique". Canaan, le quatrième fils de Cham, habitait le pays qui s'appelle maintenant la Judée, et il l'a appelé de son propre nom Canaan." |Flavius Josephus of the Antiquities of the Jews — Book I, Chap. 6:2|

Gardant en tête que certains noms ont été changés, voici quelques vérités et questions concernant Cham et sa postérité.

En tant que deuxième fils de Noé, Cham est considéré comme l'ancêtre des peuples de l'Éthiopie, l'Égypte, le Soudan, la Lybie et Carthage ainsi qu'une partie des peuples orientaux et méridionaux qui se sont installés à l'origine en basse Mésopotamie, puis dans le sud de l'Arabie. Telles que l'histoire et les preuves archéologiques le démontrent, la lignée hamitique fut la première puissance impériale mondiale, d'abord sous le règne de Nimrod en Babylonie, puis sous Sennachérib à Ninive et les pharaons en Égypte. 

Les fils de Cham furent Cusch, Mitsraïm, Puth et Canaan.

Cusch

 

​Il est l'ancêtre des Cushites ou Éthiopiens. Selon les évidences historiques, une partie des descendants de Cusch s'installèrent à l'Ouest de la Mer Rouge, dans presque toute l'ensemble de l'Afrique sub-saharienne à savoir le territoire du Soudan, la Haute Ethiopie qui comprenait la Nubie, l'Abissinie, la Basse Ethiopie à savoir l'Afrique de l'Est, toute la Zone subéquatoriale africaine, depuis le bassin du Congo jusqu'en Afrique du Sud incluant le Madagascar.​

L'autre partie de ses descendants migrèrent vers l'Arabie Pétrée et l'Arabie Félix au sud-est de la Mer Rouge. Cette région inclue l’actuelle Arabie Saoudite, le Koweït, le Qatar, le Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Yémen et Oman. Ce territoire est aussi la terre: des Ishmaelites (descendant d’Ishmael, premier fils d'Abraham et l'Égyptienne Hagar); des Madianites (Descendants de Madian, fils d'Abraham et de Keturah); et des Amalécites (Descendants d’Amalek, petit-fils d'Ésaü).

Cusch engendra Saba, Havila, Sabta, Raema, Sabteca et Nimrod.

 

Voici ce que l'histoire officielle raconte concernant ses descendants:

Saba: père des Sabéens, qui habitaient Méroé ou l’actuel Soudan, situé sur la rive Est supérieure du Nil. Ils étaient des hommes de grande stature et ils devinrent des commerçants, échangeant même des esclaves. De Saba sont venus les Sabii-Arabes, et d'eux l'Arabie.

  • Ésaïe 45:14 "Ainsi parle l'Éternel: Les gains de l'Égypte et les profits de l'Éthiopie, Et ceux des Sabéens à la taille élevée, Passeront chez toi et seront à toi; Ces peuples marcheront à ta suite, Ils passeront enchaînés, Ils se prosterneront devant toi, et te diront en suppliant: C'est auprès de toi seulement que se trouve Dieu, Et il n'y a point d'autre Dieu que lui."

 

Havila: père des Havilites, qui habitaient dans l'Abyssinie et l'Éthiopie. Il est possible que ses descendants se soient mêlés aux descendants de Havilah, le Joktanite. formant ainsi le peuple occupant le Khawlan, une région fertile située dans la partie nord-ouest du Yémen ou l'Arabie Saoudite.

Sabta: père des Sabatha ou Astabari, ses descendants se sont installés le long de la mer Rouge, près du golfe Persique.

Raema: ses descendants se sont établis dans le sud-ouest de l'Arabie ou le Yémen moderne. Ils étaient des commerçants d'épices, de pierres précieuses et d'or.

Sabteca: géniteur des Sabathens, établi en Arabie du Sud/aujourd'hui Yémen.

Cependant...

Selon le Livre des Jubilées chapitre 8 et 9, Cham répartit les terres parmis ses fils comme suit:

  • La 1ère portion du côté Est revient à Cusch.

  • La 2e portion à l'Ouest du premier revient à Mitsraïm.

  • La 3e portion à l'Ouest du second, revient à Puth.

  • La 4e portion à l'Ouest du troisième, à l'Ouest de la mer, revient à Canaan. Or, ce dernier n'occupa pas la terre qui lui revenait de droit mais s'est plutôt approprié une partie de la terre de Sem

La carte de Rob Wilkinson (ci-dessous) publiée le 11 avril 1818, correspond à ce qui est écrit dans le Livre des Jubilés. Si vous l'observez attentivement, vous remarquerez qu'elle ne corrobore pas le récit officiel écrit plus haut. En effet, si vous consultez les cartes bibliques publiées à partir du 20e siècle vous vous rendrez comptes qu'elles ont toutes exclu l'Afrique centrale et l'Afrique du sud du récit biblique, et placé tous les fils de Cush en Arabie et au Yémen sauf Saba et Havila. 

La carte antique ci-dessous, réalisée par le célèbre cartographe Edward Wells et datant de 1667-1727, indique également que le territoire de Cush ne se limitait pas à l'actuelle Éthiopie mais s'étendait également à l'est de la Mer Rouge. Elle mentionne même le fait que cette partie du territoire était autrefois appelée Territoire de Cush ou Ethiopie, puis rebaptisée Arabie

 

Les auteurs de la Bible savent que les termes "Cusch", "Cuschite" et "Éthiopien" (utilisés 57 fois dans la Bible hébraïque) ne désignent pas le pays même qui porte le nom d'Éthiopie, mais fait parfois référence à l'ancien vaste territoire de l'Ethiopie, parfois à la race noir.

  • Jérémie 13:23 "Un Éthiopien peut-il changer sa peau, Et un léopard ses taches?"

Comment le lecteur lambda pourra t'il discerner cela vu que les noms ont été modifiés? 

 

Nimrod: Il est le fils cadet de Cusch. Le récit de la Genèse mentionne que Nimrod se rendit en Assyrie, une région initialement occupée par les descendants de Sem, et il y bâtit des villes (Genèse 10:11-12). Il construit aussi la tour de Babel dans la plaine de Shinar qui est le nom hébreu de la Babylonie.

Le nom "Babylone" est dérivé du mot akkadien babilu signifiant "porte de Dieu". La Bible l'emploi comme une métaphore pour exprimer l'opposition à la domination de Dieu par les puissances mondiales et c'est une contrefaçon visible de Son Royaume Éternel.  Toutefois, dans un contexte géograpique, on remarque que sur les cartes bibliques actuelles, la ville de Babylone est située en Mésopotamie dans l'actuel Irak, alors que sur la plupart des cartes antiques géographiques, d'avant les années 1700, elle se trouvait soit dans l'actuel pays d'Égypte, soit au nord de l'actuel Soudan. Dans la carte ci-dessous, produite par le cartographe Funke en 1825, nous pouvons clairement voir deux villes de Babylone. Où alors est réellement située l'ancienne Babylone des temps bibliques?

Mitsraïm

​Ses descendants s'installèrent près de la rivière Shihor dans les régions de l'ancienne Libye intérieure et extérieure, à l'Égypte et au nord de l'Afrique.

 

Il engendra Ludim, Anamim, Lehabim, Naphtuhim, Patrusim, Casluhim et les Caphtorim.     

 

Ludim: Ses descendants se sont installés au nord-ouest de l'Afrique. 

  • Ézéchiel 27:10 "Ceux de Perse, de Lud et de Puth, servaient dans ton armée, C'étaient des hommes de guerre; Ils suspendaient chez toi le bouclier et le casque, Ils te donnaient de la splendeur."

  • Ézéchiel 30:5 "L'Éthiopie, Puth, Lud, toute l'Arabie, Cub, Et les fils du pays allié, Tomberont avec eux par l'épée."

  • Jérémie. 46:9 Montez, chevaux! précipitez-vous, chars! Qu'ils se montrent, les vaillants hommes, Ceux d'Éthiopie et de Puth qui portent le bouclier, Et ceux de Lud qui manient et tendent l'arc!

 

Anamim: Nous n'avons pas trouvé d'information le concernant.

 

Lehabim: Signifie ardent ou flamboyant. Il s'agit des Rebu ou Lebu mentionnés dans les inscriptions égyptiennes, ils s'installèrent dans la partie nord de l'Afrique, à l'ouest de l'Égypte, et c'est d'eux que la Libye et les Libyens ont tiré leur nom.

 

Naphtuhim: On pense que son nom est Naphtuch, et qu'il fut le premier roi à se faire construire un temple. On suppose également, non sans raison, qu'il était adoré comme le dieu païen Neptune, qui est représenté comme un Lybien, et dont les temples étaient généralement construits près du littoral. Ses descendants, les Naphtuhim, se sont installés sur la côte ouest de la mer Rouge, à la frontière sud entre la Syène et l'Égypte, jusqu'au grand bassin du Nil au Soudan. Les Naphtouhim sont également associés à Nephtys (Nephtus) et Na-ptah, c'est-à-dire le peuple de Ptah dans le nord-est de l'Égypte et les habitants de la région de Memphis. 

 

Phetrusim: On pense qu'ils se sont installés en Haute et Basse Egypte. Ils sont considérés comme le peuple de Pathros, mentionné par les prophètes Jérémie et Ezéchiel, et qui est supposé être le même que celui que les Grecs ont appelé plus tard Thebais, et qui est maintenant connu sous le nom de Sais. Il est écrit qu'ELOHIM avait prévu de rappeler les Juifs dans leur pays à partir de Pathros. 

  • Ézéchiel 29:14 "Je ramènerai les captifs de l'Égypte, Je les ramènerai dans le pays de Pathros, Dans le pays de leur origine, Et là ils formeront un faible royaume."

  • Ézéchiel 30:14 "Je dévasterai Pathros, Je mettrai le feu à Tsoan, Et j'exercerai mes jugements sur No."

  • Esaïe 11:11 "Dans ce même temps, le Seigneur étendra une seconde fois sa main, Pour racheter le reste de son peuple, Dispersé en Assyrie et en Égypte, A Pathros et en Éthiopie, A Élam, à Schinear et à Hamath, Et dans les îles de la mer."

Casluhim et Caphtorim: Selon la Septante, les Casluhim sont associés aux Casmanim, qui signifie "raseurs de tête" - une coutume des Phéniciens proscrite aux Hébreux. Les Casluhim se sont mêlés aux Capthorim et on pense qu'ils vivaient ensemble à Caphtor, une région de la mer Égée sur la côte sud de l'Asie Mineure. Dans le livre du Jubilé 10:21-23, il est écrit que les enfants de Mitzraim, les Phetrusim et les Casluhim se sont mélangés et ont donné naissance aux Pelishtîm (Philistins) qui étaient un peuple de non-circoncis. Selon la tradition biblique, les Philistins ont occupé Caphtor qui est censé avoir été une région d'Egypte. Les premières traces des Philistins sont des inscriptions et des reliefs dans le temple mortuaire de Ramsès III à Medinet Habu, où ils apparaissent sous le nom de prst, comme l'un des peuples de la mer.

  • Jérémie 47:4 "Parce que le jour arrive où seront détruits tous les Philistins, Exterminés tous ceux qui servaient encore d'auxiliaires à Tyr et à Sidon; Car l'Éternel va détruire les Philistins, Les restes de l'île de Caphtor."

Vers le 12e siècle avant notre ère, ils migrèrent dans la plaine côtière de ce qui est devenu le sud-ouest de la Palestine. Cette région contenait les cinq villes (les Pentapoles) de la confédération philistine: Gaza, Ashkelon [Ascalon], Ashdod, Gath et Ekron, et était connue sous le nom de Philistie, ou Terre des Philistins C'est à partir de cette désignation que l'ensemble du pays a plus tard été appelé Palestine par les Grecs. 

 

Cependant...

Vous trouverez ci-dessous une réplique d'une très ancienne carte appelée Africa Vetus, produite en 1650 par le cartographe Nicolas Sanson, mais remarquez que les noms et les emplacements ne correspondent pas à ceux que nous connaissons aujourd'hui. Selon cette carte, l'Afrique centrale, l'Afrique de l'Ouest, l'Afrique de l'Est et Madagascar sont considérées comme des régions de l'Éthiopie et l'ensemble du bassin du Congo est appelé Égypte. Le nord-ouest est appelés "Afrique" et la région appelée Libye intérieure englobe l'Égypte actuelle. Remarquez également que la Babylonie ne se trouve pas en Mésopotamie mais plutôt à l'ouest de la mer Rouge, dans la région qui correspond à la partie occidentale du Soudan actuel.

Dans la Grèce antique, les géographes grecs divisaient le monde en trois grandes parties: L'Europe, l'Asie et la Libye, toutes centrées autour de la mer Égée; et ils utilisaient le terme "Libúē" pour désigner le continent africain. Les Libúē proprement dits étaient les Nord-Africains au sud de la mer Méditerranée et à l'ouest du Nil (régions de la Tunisie et du nord de l'Algérie), tandis que ceux de l'Afrique subsaharienne étaient connus sous le nom d'Éthiopiens. Selon les archives historiques, avant la fin du 16e siècle, le mot Aphrica ou "Afrique" n'était pas appliqué communément à l'ensemble du continent, mais seulement à une très petite partie de l'Afrique du Nord. Divers noms tels que Aethiopia, Aegypt, Sudan, Nigritie, Barbarie, Nubia, Guinea, Cafrerie étaient utilisés pour décrire les principaux territoires constituants du continent. A la fin du 17ème siècle, le nom "Afrique" l'emporte sur tous les autres noms et devient le nom principal du continent.

 

Voici une carte produite par Allain Manesson-Mallet datée de 1685 qui montre deux "Égypte", tandis que toute la région sub-saharienne est appelée Éthiopie ou Aethiopes. Cependant, après l'année 1705, le nom "Égypte" désignant le bassin du Congo fut retiré de toutes les cartes, et ne désignait plus que la région située au nord-est de l'Afrique.

De manière intrigante, Apocalypse 11:8 semble impliquer que Jésus-Christ a été crucifié en Égypte. Mais certains érudits soutiennent que ce verset doit être compris dans un contexte spirituel, et non littéral, car il fait plutôt référence à Rome, qui pourrait spirituellement être appelée "Sodome" pour ses abominations, et "Égypte" pour sa cruauté tyrannique et sa persécution des chrétiens.

  • Apocalypse 11:8 "Et leurs corps morts seront étendus dans la rue de la grande ville, qui spirituellement est appelée Sodome et Égypte, où aussi notre Seigneur a été crucifié." - La Bible de King James 1611

Notez également comment dans les versions plus récentes de la Bible, "notre Seigneur" a été remplacé par "leur Seigneur", Pourquoi ce changement qui donne une interprétation complètement différente à ce verset ? Y a-t-il un autre message entre les lignes? 

  • Apocalypse 11:8 "Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Égypte, là même où leur Seigneur a été crucifié." - La Bible de Louis Segond 1910

 

Lorsque les bibles produites entre le 1er et le 17e siècle, comme la Bible du roi Jacques, parlent de l'Égypte et de l'Éthiopie, à quelles parties de l'Afrique font-elles réellement référence?

Puth

Selon le livre des Jubilés, Puth et ses descendants ont hérité de la troisième portion à l'ouest de Mitzraïm. Il engendra Gebal, Hadan, Benah et Adan. Malheureusement, il y a très peu de références dans les Écritures concernant Puth et les régions où ses fils se sont établies. L'histoire officielle nous dit que les descendants de Puth sont les Phutites (Phoutes) et qu'ils se sont installés dans la région connue sous le nom de Carthage, ou Karthago, Karthajen, Kart-hadasht, qui englobe la Tunisie, l'Algérie, le Maroc et la Mauritanie. La majorité des historiens grecs situent le fleuve Phuth à l'ouest de la Mauritanie (Maroc moderne) et désignent le fleuve et le pays adjacent sous le nom de Phoute. 

Cependant ...

 

Puth est également associé au royaume de Punt, décrit dans les textes de l'Égypte ancienne comme "le pays des dieux". Il s'agit d'une région riche en ressources naturelles, où l'on pouvait acquérir de l'or, des résines aromatiques, du bois d'ébène, de l'ivoire, des animaux sauvages et surtout des esclaves. Vers 1477 avant J.-C., la reine Hatchepsout entreprit une expédition au pays de Punt, représentée sur un vestige à Deir el-Bahri (dans l'actuelle Louxor). Il montre cinq navires transportant des hommes et chargés d'or, d'arbres et d'animaux exotiques, tels que des léopards, des singes et des girafes, ainsi que diverses espèces de poissons. Toutes ces espèces d'animaux et de poissons se trouvent principalement sur le continent africain et le long de son littoral. Dans le temple d'Athribis, construit sous Ptolémée 12, un relief montre les différents arbres qui poussent à Punt, et il semble que ce soit une terre luxuriante et tropicale, très différente du désert égyptien. Bien qu'il y ait de nombreuses spéculations sur le royaume de Punt, son emplacement exact reste inconnu jusqu'à nos jours.

 

Vers les années 1700, on commenca à produire des cartes indiquant toute la région du bassin du Congo et l'Afrique du Sud comme un pays inconnu ou inexploré (voir la carte ci-dessous de Jean-Guillaume Barbié du Bocage produite vers l'année 1705). Notez que ce sont les seules régions à avoir jamais été désignées comme telles sur les cartes du monde. 

De façon étonnante, dans la Bible de James Moffatt publiée en 1901, on lit dans Jean 21:8: “Tandis que les autres disciples débarquaient au Punt (ils n'étaient pas loin de la terre, seulement une centaine de mètres), traînant leur filet plein de poissons.” notez que ce passage est celui où Jésus accomplit un miracle sur les rives de la mer de Galilée. Ainsi, selon Moffatt, Jésus se trouvait dans les environs de Punt lorsqu'il a accompli ce miracle. Les catholiques romains et les luthériens ont été particulièrement offensés par la Bible de Moffatt, bien que ce dernier se soit largement appuyé sur le texte grec de Hermann Freiherr von Soden, qui était un bibliste allemand renommé, prêtre de l'église de Jérusalem à Berlin, professeur de théologie et théologien littéraire. Selon eux, sa version était controversée à plusieurs égards et mettait en avant des opinions sceptiques quant à la véracité et à l'exactitude de la Bible. Où exactement se trouvent le terriroire de Puth, pourquoi il y a très peu d'information sur lui et qui sont réellement ses descendants?

Canaan

Afin de mieux comprendre la malédiction de Canaan, il est essentiel de replacer les choses dans leur contexte.

 

Le nom "Canaan" signifie "humilié". Suite à l'humiliation de Noé, celui-ci prononça une malédiction contre la postérité de Canaan, et non contre Cham, comme certains le croient.

  • Genèse 9:21-25 "Il but du vin, s'enivra, et se découvrit au milieu de sa tente. Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères... Lorsque Noé se réveilla de son vin, il apprit ce que lui avait fait son fils cadet. Et il dit: Maudit soit Canaan! qu'il soit l'esclave des esclaves de ses frères!"

Cependant, si vous lisez ce passage avec beaucoup d'attendion, vous vous rendrez compte qu'il est très ambigu et soulève de nombreuses questions. Voici pourquoi: 

1 - Dans les généalogies, la Bible cite systématiquement les enfants mâles dans l'ordre de leur naissance. Par conséquent, il serait logique de conclure que Japhet était le cadet des fils de Noé. Or,  dans Genèse 10, Sem est cité en dernier dans le tableau des générations, ce qui implique que Sem est le cadet!?!?

  • Genèse 9:18 "Les fils de Noé, qui sortirent de l'arche, étaient Sem, Cham et Japhet."

 

Remarquez que tout comme la Bible, les livres suivants, qui ont été catégorisés comme apocryphes, mentionnent Japhet comme étant le fils cadet de Noé, mais citent Sem en dernier lieu dans les généalogies!?!?

  • "Et dans la 1ere année de la 5e semaine du 25e jubilé, Noé se prit une femme, nommée Emzara, fille de Rakeel, fille du frère de son père, et elle lui enfanta Sem la 3e année, Ham la 5e année, et Japhet la 1ere année de la 6° semaine." |Le Livre des Jubiles, chap. 4:33|

  • "Elle lui donna trois fils. Sem, Cham et Japhet." |Le Livre du combat D'Adam et Eve, chap. 3-1:8|

  • "Quant aux trois fils de Noé, l'aîné d'entre eux est Sem, le second est Cham, et le cadet est Japhet." |Le Livre du combat D'Adam et Eve, chap. 3-3:5|

  • Le Livre de Jasher, chapitre 7:15-22 et chapitre 10:31-37 

 

Et pourtant, bien qu'aucune écriture n'ai jamais mentionné Cham comme étant le plus jeune fils de Noé, le rang de cadet lui a été attribué. Comment justifier cette contradiction?  Dans tous les cas il y a quelque chose qui cloche.

2 - À son réveil, Noé apprit ce que son plus jeune fils lui avait fait. Mais comme nous l'avons déjà souligné: de quel fils cadet parle-t-on? En effet, si Noé faisait référence à son propre fils cadet, selon l'ordre généalogique, la malédiction toucherait soit Japhet, soit Sem, et non Canaan. Or, Canaan étant le plus jeune fils de Cham, il est fort possible que l'expression son plus jeune fils fasse référence au plus jeune fils de Cham, ce qui signifie que celui qui a humilié Noé n'était pas Cham mais Canaan lui-même. Ainsi, il n'aurait pas été puni pour la faute de Cham, mais seulement pour sa propre faute. Nous savons également que la Bible fait parfois référence à un descendant en utilisant le nom de son géniteur. Nous pouvons donc supposer que le nom "Cham" cité dans Genèse 9:22, fait en réalité référence à Canaan, sa progéniture.

 

De plus, selon les Écritures, la notion de "nudité" a un sens très élargi et peut sous-entendre que la femme de Noé avait également été compromise.

  • Lévitique 18:8 "Tu ne découvriras point la nudité de la femme de ton père. C'est la nudité de ton père."

Ceci laisserait supposer que Canaan ayant peut-être surpris ses deux grand-parents dans leurs rapports intimes, il s'est ouvertement moqué d'eux. D'où la sévérité de la malédiction qui fut declarée contre lui?

3 - Noé déclara que Canaan sera l'esclave des esclaves de ses frères; dans d'autres version de la Bible c'est traduit: "qu'il soit pour ses frères le dernier des esclaves". Le mot esclave utilisé pour Canaan est le terme hebreu “Ehbed” et indique la possession.  Il est souvent utilisé pour décrire un serviteur ou un esclave qui a été affranchi par son propriétaire mais qui choisit de rester avec lui et de le servir par amour et dévotion. "Esclave des esclaves" c'est "Ehbed des Ehbed", et signifie que les conséquences du péché de Canaan seront telles qu'il sera destiné à ne plus jamais servir son vrai maître YAHWEH, mais qu'il sera forcé de servir d'autres Ehbed. Il ne choisira pas de servir par amour et par dévotion, mais sera forcé de servir par devoir. Il sera le plus petit des serviteurs.  

En outre, selon de nombreuses preuves historiques, il a été démontré que les Cananéens étaient devenus des polythéistes esclaves de l'idolâtrie et dont les dieux principaux étaient les Ba’als, Astarté, Molech, Dagon… Devant ceux-ci se trouvait un autel sacrificiel ou se pratiquait la magie cananéenne, le culte du serpent et des sacrifices d'enfants. Le rituel de fertilité cananéen se caractérisait par la présence des prostituées de culte masculines et féminines dans les temples et les sanctuaires des divinités de la fertilité. Lenormand, un érudit, a écrit à propos des pratiques cananéennes: "Aucun autre peuple n'a jamais rivalisé avec eux dans le mélange du sang versé et de la débauche par lequel ils pensaient honorer leurs dieux." En raison de leur dépravation morale ou esclavage à l'idolâtrie, ELOHIM les soumit à une première destruction à travers les nombreuses guerres qu'ils menèrent contre les fils de Jacob. 

Il engendra Sidon, Heth, Leboussi, Emori, Guigarshi, Hivi, Harqi, Sini, Arvadi, Semari et Hamati.

 

► Sidon: père des sidoniens ou phoenicians, qui habitaient dans l'actuel Liban,

 

► Heth: père des hittites, ils habitaient dans la ville d’ Hébron, l'une des plus célèbres villes de Palestine, et qui portait alors le nom de Kir-jath-arba,

 

► Leboussi: père des Jebusiens / Jébusites, qui tirent leur nom de la ville de Jébus, l’ancien nom de Jérusalem, où ils habitaient.

 

► Emori: père des Amorites / Amoréens. Ils habitaient  à l’ouest de la Mésopotamie, l'actuelle Syrie

 

► Guigarshi: père des Girgasites / Guirgasiens. Ils habitaient dans la région connue sous le nom de Gadara, dans le Nouveau Testament. C'est à Gadara que Yeshua chassa la légion de démons (Marc 5). Lorsqu'ils quittèrent leur pays pour Israël, y étant contraints par Josué, ils se rendirent à Gurgestan qui était la Géorgie. Ils sont les descendants de la Géorgie.

 

► Hivi: père des Hivittes / Héviens ou Horite. Ils habitaient dans la région vallonnée du Liban, de Lebo Hamath (Juges 3:3) au pied du Mont Hermon (Josué 11:3). Ils habitaient également Sichem à l'époque de Jacob, et c’est Sichem, le Hivitte, qui viola Dinah, la fille de Jacob et Léa, et sœur de sang de Siméon et Lévi - Genèse 34:1-2. Les Gibéonites qui conclurent un traité de paix avec Josué étaient des Hivites. Les principales villes des Hivites étaient Gibéon, Chephirah, Beeroth et Kirjath-Jearim 

 

► Harqi: père des Arkites / Arkiens. Ils habitaient soit dans la ville d'Irquata, une ville côtière phénicienne aujourd'hui en Syrie, soit dans la ville d'Arce, située au pied nord-ouest du Mont Liban.

 

► Sini: père des Sinites / Siniens. Ils habitaient au sud dans la région du Sinaï.

 

► Arvadi: père des Avvites / Arvadiens. Ils habitaient Hazerim, ou "les villages", à l'angle sud-ouest de la côte maritime. Ils furent conquis par les Caphtorites les détruisirent et s'établirent à leur place - Josué 13:3

 

► Semari: père des Zemarites / Tsemariens. Ils habitaient Zemar, une ville située près de la côte de l'actuelle Syrie.

 

► Hamati: père des Hamathites / Hamathiens. Ils habitaient le royaume de Hamath, situé dans ce qui est aujourd'hui l'ouest de la Syrie et le nord du Liban.

Au chapitre 10:29-30 du livre des Jubilés, il est écrit que Canaan avait hérité de la partie du monde située à l'ouest du territoire de Puth, à l'ouest de la mer, c'est-à-dire la partie sud de l'Afrique. Cependant, les descendants de Canaan n'ont pas migré vers le territoire qui lui revenait de droit, mais se sont emparés des terres actuelles de l'État d'Israël, de la Palestine, du Liban, de la Syrie et de la Jordanie qui faisaient partie du territoire de Sem. Selon le livre des Jubilés, son père et ses frères l'ont mis en garde en disant ceci: "Tu t'es établi dans un territoire qui n'est pas le tien et qui ne nous a pas été attribué par tirage au sort; ne fais pas cela, car si tu le fais, toi et tes fils allez périr dans ce territoire et (être) frappés de malédiction par la sédition; car c'est par la sédition que tu t'es établi, et c'est par la sédition que tes fils périront, et tu seras retranché à tout jamais" |Le Livre des Jubiles, Chapitre 10:30|.

 

En effet, le territoire que Canaan s'est injustement accaparé est jusqu'à nos jours en proie à une sédition dont deux groupes revendiquent la légitimité du territoire comme leur appartenant, sous le nom qu'ils ont choisi. Une seule terre, mais deux noms, d'oú le conflit israélo-palestinien qui a engendré d'innombrables agitation, soulèvement, émeutes et subversions. 

Par conséquent, la malédiction de Canaan ne concerne pas l'asservissement de la race noire.

 

Association entre Seir fils de Canaan, Esaü fils de Jacob et Rome

Séir est l'arrière-arrière-petit-fils de Canaan. Le mot Seir signifie poilu et, appliqué à un pays, il peut signifier rude ou montagneux. La région qui portait le nom de Séir (l'actuelle Arabie saoudite) est la zone montagneuse située à l'est des grandes vallées de l'el-Ghor et le long du Wadi Araba central (la frontière entre les États modernes d'Israël et de Jordanie), de l'extrémité nord du golfe Elanitic de la mer Rouge à l'extrémité sud de la mer Morte.

Dans la Bible, le mont Séir est étroitement lié au pays d'Édom ou d'Idumée. En effet, avant que les Edomites n'occupent le pays, celui-ci s'appelait le mont Séir et était habité par les Horites. C'est dans cette région qu'Ésaü, le frère jumeau aîné de Jacob, s'est installé du vivant de son père. Là, il détruisit les Horites et ses descendants prirent progressivement possession du pays. Ainsi, Séir est Édom, le pays des Édomites, les descendants d'Ésaü. Séir et Edom sont voués à la destruction.

  • Genèse 36:8 “Ésaü s'établit dans la montagne de Séir. Ésaü, c'est Édom”

  • Genèse 36:19 “Ce sont là les fils d'Ésaü, et ce sont là leurs chefs de tribus. Ésaü, c'est Édom.”

  • Ezéchiel 35:3 “Tu lui diras: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Voici, j'en veux à toi, montagne de Séir! J'étends ma main sur toi, Et je fais de toi une solitude et un désert.”

  • Ezéchiel 35:15 “A cause de la joie que tu as éprouvée Parce que l'héritage de la maison d'Israël était dévasté, Je te traiterai de la même manière; Tu deviendras une solitude, montagne de Séir, Toi, et Édom tout entier. Et ils sauront que je suis l'Éternel.“

  • Esaïe 13:11 "Je punirai le monde pour sa malice, Et les méchants pour leurs iniquités; Je ferai cesser l'orgueil des hautains, Et j'abattrai l'arrogance des tyrans."

 

Selon le Livre de Jasher, après la mort de Joseph, Tsépho, petit-fils d'Ésaü, qui était le commandant en chef des armées d'Angeas, roi de Dinhaba (Afrique du Nord), essaya de convaincre Angeas d'aller combattre les Fils d'Israël en Égypte. Mais devant le refus d'Angeas, Tsépho forma une alliance avec Kittim / Chittim (Rome) afin de combattre Angeas qui était à cette époque en conflit avec Kittim. Tsépho réussit à libérer Kittim de l'invasion d'Angeas et à assujettir les fils de Tubal et les îles environnantes. Gagnant ainsi la confiance de Kittim, il fut proclamé roi de Rome et régna sur eux pendant 50 ans (Jasher 61:23-24). Après l'exode des Hébreux, une guerre éclata entre Hadad, roi d'Edom, et Abianus, roi de Kittim (Rome). Abianus tua Hadad et assujettit Édom, de sorte qu'Édom et Rome devinrent une seule nation (Jasher 90:1-8). Dans le livre de Daniel, il a prophétisé de façon très détaillée sur Édom.

Edom= Kittim = Rome = Le Vatican

  • Daniel 11:30-45 "Les vaisseaux (Et des trirèmes) et les (des) Romains (Kittim) viendront contre lui; il sera frappé, il retournera, et il s'indignera contre l'alliance du sanctuaire, et il agira; il retournera encore et entreprendra (des desseins même) contre ceux qui auront abandonné l'alliance du sanctuaire. Des bras (armés) sortiront de lui et violeront le sanctuaire de la force; ils feront cesser le sacrifice perpétuel, et ils mettront (ajouteront à) l'abomination (dans) la désolation. Et (contre l'alliance) les prévaricateurs (impies) de l'alliance useront de déguisement et de fraude; mais le peuple qui connaît son Dieu s'attachera à la loi (prévaudra) et agira. Les savants parmi le peuple en instruiront un grand nombre, et ils tomberont par l'épée, par la flamme, par la captivité et par des brigandages prolongés (de plusieurs jours). Après être tombés, ils seront soulagés par un faible (très petit) secours, et plusieurs se joindront à eux par hypocrisie (frauduleusement). Il y en aura parmi les (ces) savants qui succomberont, pour passer par le feu, et devenir purs et blancs jusqu'au temps prescrit; car il y aura encore un autre temps. Le roi fera ce qu'il voudra; il s'élèvera et se grandira contre tout dieu; il parlera insolemment contre le Dieu des dieux; il réussira jusqu'à ce que la colère (de Dieu contre son peuple) soit accomplie, car il a été ainsi arrêté. Il n'aura aucun égard au Dieu de ses pères, et il sera dans la passion des femmes; il ne se souciera d'aucun des dieux, car il s'élèvera contre toutes choses. Il révérera le dieu Maozim dans son temple ; et il honorera avec l'or, l'argent, les pierres précieuses et ce qu'il y a de plus beau (d'autres choses précieuses), un dieu que ses pères ont ignoré. Et il fortifiera Maozim au moyen du dieu étranger qu'il a connu; il multipliera leur gloire, il leur donnera de la puissance en beaucoup de choses, et il partagera la terre gratuitement. Et au temps marqué, le roi du midi combattra contre lui, et le roi de l'aquilon viendra contre lui comme une tempête, avec des chars, et des cavaliers, et une grande flotte; il entrera dans les terres, et il les ravagera, et il passera à travers (au-delà). Il entrera dans le pays de gloire, et plusieurs provinces succomberont (seront ruinées). Celles-ci seules seront sauvées de ses mains: Edom, Moab et la principauté (le commencement) des enfants d'Ammon. Il étendra sa main sur les contrées, et le pays d'Egypte n'échappera pas. Il se rendra maître des trésors d'or et d'argent, et de tout ce qu'il y a de précieux en Egypte ; il passera aussi à travers la Libye et l'Ethiopie. Des nouvelles de l'orient et de l'aquilon le troubleront, et il viendra avec de grandes troupes (une grande multitude) pour briser et pour massacrer des hommes nombreux. Il dressera sa tente à Apadno, entre les mers, sur la (une) montagne célèbre et sainte; et il ira jusqu'à son sommet, et personne ne lui viendra en aide". |La Bible Vigouroux, (1ère édition de 1902)|

 

L'asservissement des peuples noirs

Bien avant la traite négrière transatlantique qui debuta en 1619, l'esclavage et la servitude étaient des pratiques courantes dans de nombreuses sociétés d'Afrique occidentale et centrale. Des individus d'un groupe réduisaient régulièrement en esclavage les captifs d'un autre groupe parce qu'ils les considéraient comme des étrangers et pouvaient alors exercer leur pouvoir sur les captifs en tant que prisonniers de guerre afin de répondre à des besoins de main-d'œuvre, étendre leur groupe de parenté ou leur nation, influencer et diffuser des croyances spirituelles, ou éventuellement faire du commerce en vue d'un gain économique.

 

Jacob-Israël, fils d'Isaac, engendra 12 fils et l'un d'entre eux était Juda, de qui descendent les Juifs de "la maison de Juda". Il est très important de garder en tête les faits suivants: 

  • les termes "hébreu", "juif", "la maison d'Israël" et "la maison de Juda" ne désignent pas le même peuple. En effet, selon l'histoire biblique, (Eber), ancêtre d'Abraham, était la 4e génération après Sem; et seuls les descendants d'Héber sont des Hébreux.

  • Abraham est un Hébreu mais il n'est pas juif, car à son époque les Juifs, descendants de Juda, n'étaient pas encore nés. Abraham étant un Hébreu, tous ses fils et leurs descendants sont des Hébreux, mais tous ne sont pas juifs. 

  • Plusieurs érudits identifient les Juifs Shephardes et Ashkénazes (descendants d'Ashkénaz petit-fils de Japhet), comme les nations choisies et ce, en vertu de l'histoire migratoire des populations. But, compte tenue des nombreuses modifications de nom des régions et des territoires, nous ne pouvons pas nous fier aux mouvements migratoires. Dans notre analyse ci-dessous, nous nous sommes uniquement appuyer sur les nombreux versets bibliques et elles associent toutes les Juifs de "la maison de Juda" aux Éthiopiens et aux Égyptiens. Ceci est une réalité biblique qui ne peut pas être contestée.

Après la mort des 12 Fils de Jacob, leurs descendants furent réduits à l'esclavage et à la servitude en Égypte pendant 400 ans avant que Moïse et Josué ne les conduisent vers la terre promise. Au premier siècle de notre ère, une diaspora juive avait émigré de la terre promise vers Rome et les territoires de l'Europe romaine. Ils vivaient dans l'Empire romain dans une relative harmonie et étaient autorisés à pratiquer leur religion, tout allait bien jusqu'à ce qu'une rébellion éclate en Judée. Les Romains massacrèrent des milliers de Juifs, d'autres furent dispersés dans les arènes de l'Empire afin d'être massacrés pour le plaisir du public. D'autres encore furent réduits en esclavage et déportés en Égypte pour travailler dans les mines.

  • Deutéronome 28:68 "Le Seigneur te ramènera en Egypte sur des vaisseaux, par un chemin dont il t'avait dit que tu ne le reverrais jamais. Vous serez vendus là à vos ennemis comme esclaves et comme servantes; et il n'y aura personne pour vous acheter."

Tel que mentionné plus-haut l'asservissement des peuples noirs, n'a rien à voir avec la malédiction de Canaan pour les raisons suivantes:

La Bible n'est pas essentiellement un livre de poésie et toutes les écritures ne peuvent donc pas être interprétées de manière allégorique. Tout au long des récits bibliques, les termes Cusch et Éthiopie font référence aux peuples de l'Afrique subsaharienne (tel que susmentionné) et l'Égypte à l'Afrique du nord; ces deux nations représentent "la maison de Juda".

 

Les deux épouses de Jacob, Léa et Rachel, sont mentionnées comme "bâtissant la maison d'Israël". Dans Jérémie 33:24, elles sont désignées comme "les deux familles que le Seigneur a choisies". La promesse de l'alliance du droit d'aînesse fut donnée à Joseph, fils de Rachel, et la royauté fut donnée à Juda, fils de Léa.

  • Jérémie 33:24 "N'as-tu pas remarqué ce que disent ces gens: Les deux familles que l'Éternel avait choisies, il les a rejetées? Ainsi ils méprisent mon peuple, Au point de ne plus le regarder comme une nation."

 

Dans un contexte métaphorique, ELOHIM parle aux deux nations, Israël et Juda, comme à des enfants, des sœurs et une épouse infidèle. 

  • Amos 9:7 "N'êtes-vous pas pour moi comme les fils des Cuschites, enfants d'Israël? dit l'Éternel.

  • Jérémie 5:11-12 "Car la maison d'Israël et la maison de Juda m'ont été infidèles, Dit l'Éternel. Ils renient l'Éternel, ils disent: Il n'existe pas!"

  • Jérémie 3:6-7 L'Éternel me dit, au temps du roi Josias: As-tu vu ce qu'a fait l'infidèle Israël? Elle est allée sur toute montagne élevée et sous tout arbre vert, et là elle s'est prostituée. Je disais: Après avoir fait toutes ces choses, elle reviendra à moi. Mais elle n'est pas revenue. Et sa soeur, la perfide Juda, en a été témoin.

  • Jérémie 3:8-10 "Quoique j'eusse répudié l'infidèle Israël à cause de tous ses adultères, et que je lui eusse donné sa lettre de divorce, j'ai vu que la perfide Juda, sa soeur, n'a point eu de crainte, et qu'elle est allée se prostituer pareillement. Par sa criante impudicité Israël a souillé le pays, elle a commis un adultère avec la pierre et le bois. Malgré tout cela, la perfide Juda, sa soeur, n'est pas revenue à moi de tout son coeur; c'est avec fausseté qu'elle l'a fait, dit l'Éternel."

 

Cependant, ces nations sont présentement sous le joug d'une malédiction divine qu'ELOHIM a prononcée contre l'Egypte, l'Ethiopie et la maison d'Israël, en raison de leurs pratiques idolâtres que le Seigneur abhorre. Le livre de Jérémie est une longue exhortation à "la maison d'Israël" et à "la maison de Juda". Si vous lisez attentivement l'ensemble du livre, vous remarquerez que celui-ci souligne à plusieurs reprises comment ces nations sœurs seront identifiées à travers les malédictions dont elles font l'objet. En outre, les Écritures révèlent un grand nombre de similitudes entre les malédictions imposées à ces nations:

 

► Leurs terres seront dévastées, et leurs richesses seront pillées.

  • Daniel 11:40-43 "Et au temps marqué, le roi du midi combattra contre lui, et le roi du septentrion viendra contre lui comme une tempête, avec des chars, et des cavaliers, et une grande flotte; il entrera dans les terres, et il les ravagera, et il passera à travers... Il étendra sa main sur les contrées, et le pays d'Egypte n'échappera pas. Il se rendra maître des trésors d'or et d'argent, et de tout ce qu'il y a de précieux en Egypte; il passera aussi à travers la Libye et l'Ethiopie.

Elles seront livrées aux nations les plus violentes et les moins compatissantes.

  • Deutéronome 28:49-50 L'Éternel fera partir de loin, des extrémités de la terre, une nation qui fondra sur toi d'un vol d'aigle, une nation dont tu n'entendras point la langue, une nation au visage farouche, et qui n'aura ni respect pour le vieillard ni pitié pour l'enfant.

► Ils manqueront de ressources essentielles et leurs dirigeants seront semblables à des enfants incapables de protéger, de prendre en charge et de bâtir des nations fortes.

  • Esaïe 3:1-4 "Oui, voici que le maître, le Seigneur de l'univers, va priver Jérusalem et le royaume de Juda de toutes sortes d'appui, de toute ressource en pain et en eau, de troupes d'élite et de simples soldats, de juges, de prophètes, de devins et de membres du conseil des anciens, d'officiers et de dignitaires, de conseillers, d'artisans habiles et d'experts en sorcellerie. Comme chefs, dit le Seigneur, je leur donnerai des gamins, qui les gouverneront au gré de leurs caprices.

  • Deutéronome 28:36 "L'Éternel te fera marcher, toi et ton roi que tu auras établi sur toi, vers une nation que tu n'auras point connue, ni toi ni tes pères."

  • Ezéchiel 34:8 "Je suis vivant! dit le Seigneur, l'Éternel, parce que mes brebis sont au pillage et qu'elles sont devenues la proie de toutes les bêtes des champs, faute de pasteur, parce que mes pasteurs ne prenaient aucun souci de mes brebis, qu'ils se paissaient eux-mêmes, et ne faisaient point paître mes brebis."

► Elles seront soumises à la servitude et à l'esclavage.

  • Lamentations 1:3 "Juda est en exil, victime de l'oppression et d'une grande servitude; Il habite au milieu des nations, Et il n'y trouve point de repos; Tous ses persécuteurs l'ont surpris dans l'angoisse."

  • Esaie 20:4 "de même le roi d'Assyrie emmènera de l'Égypte et de l'Éthiopie captifs et exilés les jeunes hommes et les vieillards, nus et déchaussés, et le dos découvert, à la honte de l'Égypte."

Elles seront dispersées dans des bateaux à travers le monde.

  • Ezéchiel 30:23 "Je répandrai les Égyptiens parmi les nations, Je les disperserai en divers pays."

  • Ezéchiel 30:9 "En ce jour-là des messagers sortiront de devant moi sur des navires pour effrayer l'Éthiopie dans sa sécurité; et il y aura au milieu d'eux de l'angoisse comme au jour de l'Égypte; car voici, il vient."

  • Deutéronome 28:64 "L'Éternel te dispersera parmi tous les peuples, d'une extrémité de la terre à l'autre; et là, tu serviras d'autres dieux que n'ont connus ni toi, ni tes pères, du bois et de la pierre."

  • Deutéronome 28:68 "Le Seigneur te ramènera en Egypte sur des vaisseaux, par un chemin dont il t'avait dit que tu ne le reverrais jamais. Vous serez vendus là à vos ennemis comme esclaves et comme servantes; et il n'y aura personne pour vous acheter."

► Elles subiront violence et oppression partout ou elles iront

  • Jérémie 20:7:8 "je suis chaque jour un objet de raillerie, Tout le monde se moque de moi. Car toutes les fois que je parle, il faut que je crie, Que je crie à la violence et à l'oppression!

  • Jérémie 30:12-14 "Ainsi parle l'Éternel: Ta blessure est grave, Ta plaie est douloureuse. Nul ne défend ta cause, pour bander ta plaie; Tu n'as ni remède, ni moyen de guérison. Tous ceux qui t'aimaient t'oublient, Aucun ne prend souci de toi; Car je t'ai frappée comme frappe un ennemi, Je t'ai châtiée avec violence"

 

► Elles deviendront la risée de toutes les nations.

  • Jérémie 24:8-9 "ainsi ferai-je devenir Sédécias, roi de Juda, ses chefs, et le reste de Jérusalem, ceux qui sont restés dans ce pays et ceux qui habitent dans le pays d'Égypte. Je les rendrai un objet d'effroi, de malheur, pour tous les royaumes de la terre, un sujet d'opprobre, de sarcasme, de raillerie, et de malédiction, dans tous les lieux où je les chasserai.

  • Jérémie 29:17-18 "ainsi parle l'Éternel des armées: Voici, j'enverrai parmi eux l'épée, la famine et la peste, et je les rendrai semblables à des figues affreuses qui ne peuvent être mangées à cause de leur mauvaise qualité. Je les poursuivrai par l'épée, par la famine et par la peste, je les rendrai un objet d'effroi pour tous les royaumes de la terre, un sujet de malédiction, de désolation, de moquerie et d'opprobre, parmi toutes les nations où je les chasserai"

Toutefois, cette condition qui a été imposée à Israël et à Juda n'est que temporaire. Bien qu'ils soient dispersés à travers le monde et livrés à la servitude et à l'esclavage sous la domination des autres nations, lors de l'établissement du Royaume Messianique, le Seigneur les rassemblera des quatre coins de la terre et les rétablira sur leur terre.

  • Ezéchiel 37:16-22 "Et toi, fils de l'homme, prends une pièce de bois, et écris dessus: Pour Juda et pour les enfants d'Israël qui lui sont associés... Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Voici, je prendrai le bois de Joseph qui est dans la main d'Éphraïm, et les tribus d'Israël qui lui sont associées; je les joindrai au bois de Juda, et j'en formerai un seul bois, en sorte qu'ils ne soient qu'un dans ma main. Et tu leur diras: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Voici, je prendrai les enfants d'Israël du milieu des nations où ils sont allés, je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans leur pays. Je ferai d'eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d'Israël; ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes. Ils ne se souilleront plus par leurs idoles, par leurs abominations, et par toutes leurs transgressions; je les retirerai de tous les lieux qu'ils ont habités et où ils ont péché, et je les purifierai; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu."

  • Romains 11:26-28 "Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit: Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés; Et ce sera mon alliance avec eux, Lorsque j'ôterai leurs péchés. En ce qui concerne l'Évangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais en ce qui concerne l'élection, ils sont aimés à cause de leurs pères."

  • Jérémie 30:16 Cependant, tous ceux qui te dévorent seront dévorés, Et tout tes ennemis, tous, iront en captivité; Ceux qui te dépouillent seront dépouillés, Et j'abandonnerai au pillage tous ceux qui te pillent. Mais je te guérirai, je panserai tes plaies, Dit l'Éternel. Car ils t'appellent la repoussée, Cette Sion dont nul ne prend souci.

  • Jérémie 30:10-11 Et toi, mon serviteur Jacob, ne crains pas, dit l'Éternel; Ne t'effraie pas, Israël! Car je te délivrerai de la terre lointaine, Je délivrerai ta postérité du pays où elle est captive; Jacob reviendra, il jouira du repos et de la tranquillité, Et il n'y aura personne pour le troubler.Car je suis avec toi, dit l'Éternel, pour te délivrer; J'anéantirai toutes les nations parmi lesquelles je t'ai dispersé, Mais toi, je ne t'anéantirai pas; Je te châtierai avec équité, Je ne puis pas te laisser impuni.

 

Concernant les Juifs de la maison de Juda

 

Voici la réplique d'une carte de 1766, dérivée de la carte d'Al-Idrissi et révisée par Bolton. Abd Allah Mohammed Al-Idrissi était le plus grand géographe et cartographe du Moyen Âge. En 1154, il a été capable d'écrire la géographie du monde avec des descriptions détaillées, après avoir voyagé dans le monde entier et observé les populations indigènes. Ses œuvres sont conservées dans les bibliothèques les plus prestigieuses du monde, telles que la Bodleian Library d'Oxford ou la Bibliothèque nationale de France à Paris. Il est intéressant de noter que sur sa carte, il est indiqué que les Juifs ont peuplé toute la région située entre le sud du désert du Sahara et l'équateur. Cette région était autrefois appelée Soudan, Afrique ou Nigritie (Terre des Nègres). La carte montre également le royaume de Juda, qui a été conquis par le roi Dada, comme faisant partie du Dahomey.  

 

Voici une copie de ce qu'il a écrit dans son livre intitulé "Description de l'Afrique et de l'Espagne", à la page 4 du chapitre Premier Climat - Première Section

"Les habitants sont marchands ambulants et obéissent au prince de Tacrour. Au sud de Barisa, est le pays de Lamlam, éloigné d’environ 10 journées. Les habitants de Barisa, de Silla, de Tacrour et de Ghana font des incursions dans la Lamlam, réduisent en captivité les habitants, les transportent dans leur propre pays, et les vendent aux marchands, qui y viennent et qui les font passer ailleurs. Il n’y a dans tout ce pays de Lamlam que deux villes, qui ne sont pas plus grandes que des bourgs. L’une d’elles s’appelle Mallel, et l’autre Daw. Elles sont éloignées l’une de l’autre de 4 journées. D'après ce que rapportent les gens de cette contrée, les habitants sont juifs, mais pour la plupart ils sont plongés dans l'impiété et dans l’ignorance. Lorsqu’ils sont parvenus à l'âge de puberté, ils se stigmatisent la figure et les tempes au moyen du feu. Ce sont des signes qui servent à les faire reconnaître. Toutes les habitations de leur pays sont construites sur les bords d’une rivière qui se jette dans le Nil. Au-delà du Lamlam, vers le sud, on n'a pas de pays habité. Celui de Lamlam touche du côté de l’ouest au Magzara, à l'est au Wangara, au nord au pays de Ghana, au sud à des déserts. La langue des habitants du Lamlam diffère de celle des Magzariens et de celle des Ghaniens."

Voici d'autres déclarations faites par Al-Idrissi dans lesquelles il affirme que les juifs peuplaient l'empire de Kanem ou Cânem (la Camnouria) qui faisaient partie de la région appelée la Nigritie (Pays des nègres). Le Cânem comprenait à diverses époques ce qui est aujourd'hui le sud du Tchad, le nord du Cameroun, le nord-est du Nigeria, l'est du Niger et le sud de la Libye.

"Il existait autrefois dans la Camnouria des villes et des residences remarquables, appartenant aux nègres, mais les Zaghawa et les Lamtouna du désert, qui habitaient les deux côtés de ce pays (je veux dire la Kamnouria), en entreprirent la conquête, exterminèrent la plupart des habitants et disperserent le reste. Les habitants du pays de Camnouria, d'après le rapport des marchands, se prétendent juifs. Leur religion est un mélange confus de toutes choses; ils ne sont rien et n’ont pas de croyance bien déterminée; ils n’ont pas de roi eux-mêmes et n'obéissent pas à un roi étranger, mais ils sont le jouet de toutes les tribus voisines. Anciennement il existait dans la Camnouria deux villes florissantes, dont l'une était connue sous le nom de Camnouri, l'autre sous celui de Naghîra. Elles étaient l'une et l'autre très peuplées; il y avait des chefs et des chaikhs qui administraient les affaires et rendaient la justice dans les affaires criminelles et dans les querelles; mais, avec le temps, ces institutions se perdirent; la discorde prévalut au milieu d'eux; les incursions des villes environnantes désolèrent le pays, les habitants s'enfuirent, et cherchèrent un refuge dans les montagnes ou se dispersèrent dans les déserts, tombèrent sous le joug de leurs voisins ou se mirent sous leur protection, en sorte qu'il ne reste plus qu'un petit nombre d'individus appartenant au Camnouriens, et vivant, dispersés dans ces déserts ou sur le rivage, de laitage et de poisson. Ils mènent une vie pénible, ayant a peine de quoi subsister, et errant sans cesse..." |Deuxième Climat - Première Section pg 35-36|

  • Osée 3:4-5 "Car les enfants d'Israël resteront longtemps sans roi, sans chef, sans sacrifice, sans statue, sans éphod, et sans théraphim.

  • Jérémie 14:2-3 "Juda est dans le deuil, Ses villes sont désolées, tristes, abattues, Et les cris de Jérusalem s'élèvent. Les grands envoient les petits chercher de l'eau, Et les petits vont aux citernes, ne trouvent point d'eau, Et retournent avec leurs vases vides; Confus et honteux, ils se couvrent la tête."

  • Apocalypse 2:9 "Je connais ta tribulation et ta pauvreté, —mais tu es riche,— et les insultes de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas"

Al-Idrissi a également mentionné ceci concernant des Juifs éxilés dans le Rif au Sud de l'Egypte. 

La plupart des bourg et des villages de l’Egypte sont dans le Haut et dans le Rif. Le Rif est la contrée située au midi du Nil. La majeure partie des habitants de ces villages sont des coptes chrétiens et Jacobites - Selon une certaine tradition, le nom dériverait de Jacob, le patriarche biblique. Un diacre jacobite a affirmé que son peuple descendait de juifs convertis au christianisme, et une autre source affirme que le nom vient de saint Jacques, frère de Jésus et premier évêque de Jérusalem. Ils possèdent un grand nombre d'églises. C’est un peuple inoffensif et qui vit dans l’abondance de tous biens. |Deuxième Climat - Première Section pg 193|.

 

Voici une carte similaire à celle de Bolton, avec beaucoup plus de détails, et produite par Louis Delarochette en 1782.  

 

Joël 3:1-6 "Car voici, en ces jours et en ce temps, lorsque j'aurai ramené les captifs de Juda et de Jérusalem, je rassemblerai toutes les nations, et je les conduirai dans la vallée de Josaphat, et là j'entrerai en jugement avec elles, au sujet d'Israël, mon peuple et mon héritage, qu'ils ont dispersé parmi les nations, et au sujet de ma terre, qu'ils se sont partagée. Ils ont tiré mon peuple au sort, ils ont exposé le jeune garçon (enfant) dans les lieux de prostitution, et ils ont vendu la jeune fille pour avoir du vin et pour boire. Mais qu'y a-t-il entre moi et vous, Tyr et Sidon, et tout le territoire des Philistins? ... Vous avez vendu les fils de Juda et de Jérusalem aux enfants de Javan, pour les éloigner de leurs frontières."

 

Selon certains théologiens ce Chapitre 3 du Livre de Joël fait référence au partage de la Terre de Canaan entre les 12 tribus d'Israël. Cependant, si vous lisez attentivement les Écritures, vous réaliserez que cette explication ne tient pas la route, voici pourquoi:

En bref, à l'époque biblique, Tyr et Sidon étaient des villes païennes situées au nord de l'État d'Israël. Et tel que mentionné précédemment, Canaan était le territoire des Philistins et comprenait l'État actuel d'Israël, la Palestine, le Liban, la Syrie et la Jordanie. Cependant, dans ce passage en particulier, le Seigneur conteste ou remet en question toute affiliation avec le pays de Canaan. De plus, le Seigneur ne dit pas que les 12 tribus ont partagé sa terre mais il précise que la nation de Juda et la nation d'Israël furent dispersées et vendues aux fils de Javan qui se partagèrent entre eux la terre de ELOHIM. Selon les textes, les Javanites sont les Grecs et les Romains. Ils étaient constructeurs de bateaux en bronze et vendaient des esclaves en collaboration avec Tubal et Meshech. Tubal représente les Italiens, les Portugais, les Espagnols et les Ibères du Caucase; et Meshech représente la Russie. (Ézéchiel 27:13)

 

Le chapitre 3 du Livre de Joël pourrait plutôt être interprété comme une prophétie faisant écho aux événements qui eurent lieu lors de la conférence qui s'est ouverte à Berlin le 15 novembre 1884, et où quatorze pays du nord se sont partagés l'Afrique entre eux. Les pays représentés à l'époque sont l'Autriche-Hongrie, la Belgique, le Danemark, la France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la Russie, l'Espagne, la Suède-Norvège, la Turquie et les États-Unis d'Amérique. Le résultat final fut un méli-mélo de frontières géométriques qui divisait l'Afrique en 50 pays irréguliers. Cette nouvelle carte du continent fut imposée aux 1000 cultures et régions autochtones. Les nouveaux pays étaient dénués de sens et de logique, car ils divisaient des groupes de personnes homogènes et fusionnaient des groupes disparates qui ne s'entendaient pas du tout.

En conclusion, il est clair que les cartes ont été modifiées au fil du temps, et les cartes bibliques actuelles racontent une histoire qui ne corrobore pas les cartes géographiques antiques. La plus grande question que toute personne dotée de discernement devrait se poser est la suivante: pourquoi l'histoire des descendants de Cham a-t-elle été progressivement modifiée ou effacée de la mémoire de l'humanité?

 

Comme George Orwell l'a si bien dit:

  • "Le moyen le plus efficace de détruire les gens est de nier et d'oblitérer leur propre compréhension de leur histoire."

  • "Tous les documents ont été détruits ou falsifiés, tous les livres récrits, tous les tableaux repeints. Toutes les statues, les rues, les édifices, ont changé de nom, toutes les dates ont été modifiées. Et le processus continue tous les jours, à chaque minute. L’histoire s’est arrêtée."

À vous de juger.

bottom of page