top of page
lvb-goldenname.jpg

Pourquoi devons-nous appeler Dieu par son nom personnel?

Avant de continuer la lecture, il est important de comprendre qui est ELOHIM communément appelé "Dieu". En hébreux, le pluriel du mot EL ou ELOAH (Dieu) est ELOHIM (DIEUX). Il est souvent accompagné de l'article HA- (HA ELOHIM) pour signifier "en combinaison". Ainsi, ELOHIM fait référence à une pluralité, Il n'est pas juste Dieu mais Il est DIEUX: le Père (YAHWEH), le Fils (YESHUA) et le Saint-Esprit (RUACH). À cause de cela et d'autres raisons, parler de Lui en disant "Dieu" n'est pas le titre approprié. Dire "ELOHIM" est une représentation exacte de qui Il est.

Il serait pertinent de commencer par une brève étude étymologique pour remettre les choses dans leur contexte.

L'alphabet proto-Hébreu (ancien texte Hébreu) qui contient 22* consonnes n’avait pas de voyelles écrites et n’avait qu’un son simple "ah" qu’on ajoutait aux consonnes. Ça ressemblait à ceci: kah, yah, dah, hah, wah, et ainsi de suite. La prononciation des mots était sans ambiguïté. Tous les autres sons sont apparus plus tard, entre le 6ième et 10ième siècle après l’introduction au système de voyelle massorétique. 

La racine primitive du verbe "Être" en proto-Hébreu est Hayah (haw-yaw) ou Hawah (le W et le Y sont souvent inter-changé en Hébreu). Ces deux mots sont identiques dans le sens et l’usage. Ils ont un aspect imperfectif qui dénote une action inachevée, un état d’être qui n’a pas de fin: l'éternité. Ça peut en même temps signifier: j’étais, je suis ou je serai.

La conjugaison des verbes Hayah et Hawah ressemble à ceci :

  • Je suis: Ah-yah ou Ah-hawah 

  • Tu es: Th'yah ou T'hawah 

  • Il est: Y'h-wha ou Ya-hawah ou encore Yahua

Dans Exode 3:14, ELOHIM dévoile à Moïse que son nom personnel est "JE SUIS" ou "JE SUIS CELUI QUI SUIS". Traduit du proto-Hebreu: Ahyah ou Ahyah Ashr Ahyah. 

  • Exode 3:14 "Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle 'je suis' m'a envoyé vers vous."

Mais si ELOHIM a dit qu'Il s'appelle AHYAH (Je suis), pourquoi alors le tetragrammaton YHWH (IL EST)?

Si vous lisez attentivement le verset 14 et 15 vous vous rendrez compte que ELOHIM s'est présenté à Israël en utilisant la 3ème personne.

  • Exode 3:14-15 "Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle 'je suis' m'a envoyé vers vous. Dieu dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: L'Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'éternité, voilà mon nom de génération en génération."

Pour vous aider à discerner cela, simplifions les déclarations de ELOHIM. Il demande à Moise de dire ceci:  "l’Être qui est 'Je Suis' m’a envoyé à vous. Il est l’Éternel des 3 patriarches (Abraham, Isaac et Jacob), Ceci est son nom pour toujours, et ceci est son mémorial à toutes les générations" 

ELOHIM déclarait qu'Il est "JE SUIS" mais quand nous nous référons à Lui, nous devront dire "IL EST" car il faut que celui qui s'approche de ELOHIM croit qu'IL existe. 

  • Hébreux 11:6 "Car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe"

Le fait que ELOHIM nous demande de l'appeler à la 3ème personne est consistent car le 3,  qui représente la complétude ou l'achèvement, est un élément immuable à la nature de ELOHIM

Pourquoi est-il important de connaître le nom du Père?

Pour plusieurs connaitre le nom de Dieu le Père ne relève d'aucune importance car Il peut lire nos cœurs et Il sait que nos prières sont dirigées vers Lui. Certes, le Père le sait mais il est important de connaitre son nom personnel pour les raisons suivantes:

 

Raison 1

  •  Proverbes 18:10 "Le nom de l'Éternel est une tour forte"

Il y a plusieurs implications qui témoignent l'importance du nom YAHWEH (IL EST)

  1. Le nom YAHWEH témoigne la plus importante vérité sur Dieu: Il existe 

  2. Le nom YAHWEH témoigne qu'aucune réalité n'existe au delà de lui, Il n'est dirigé par aucune force en dehors de lui-même. Sa personnalité et son pouvoir ne sont dus qu'à lui-même et à personne d'autre. 

  3. Le nom YAHWEH témoigne qu'Il est une vérité objective qui dépasse nos propres sentiments ou désirs subjectifs. Nous pouvons désirer que Dieu soit d'une certaine manière ou penser tout ce que nous voulons penser sur lui mais notre opinion de lui ne change en rien qui Il est. 

  4. Le nom YAHWEH témoigne qu'Il est immuable. Il n'est donc pas sujet aux changements tel que nous le sommes.

  5. Le nom YAHWEH témoigne que nous devons nous conformer à Dieu, et non lui à nous car lui seul est et il n'y a pas de nous sans lui. En lui, nous avons la vie, le mouvement, et l'être (Actes 17:28).

Lvb-skeletonman.jpg

 

 

Raison 2

Dans la Bible hébraïque, les noms originels théophores des prophètes et patriarches sont composés avec la forme abrégée du nom du Père Yahua et donnent un indice sur un attribut de ELOHIM qui "témoigne" qui Il est.

  • Nombres 6:27 "C'est ainsi qu'ils mettront mon nom sur les enfants d'Israël, et je les bénirai."

 

Voici quelques examples:

Juda (YAHUdah): Les disciples de YAHUAH; 

Jésus (YAHUshua): YAHUAH est le salut; 

Jacob (YAHqob): YAHUAH réussit; 

Isaac (YAHsaac): YAHUAH rit; 

Josaphat (YAHUshaphat): YAHUAH est le juge; 

Elie (EliYAHU): Mon Dieu est YAHUAH;

Esaie (YeshaYAHU): Le salut est YAHUAH; 

Jérémie (YirmeYAHU): La résurrection  est YAHUAH; 

Jean (YAHUchanon): YAHUAH est Grace; 

Matthieu (MatithYAHU): Le cadeau est YAHUAH; 

Zacharie (ZacharYAHU): YAHUAH se souvient; 

Job (YAHshub): YAHUAH reviendra; 

Daniel (DaniYAHel): La décision est de YAHUAH;

Joel: (YAHel): YAHUA est Dieu,  etc.

Raison 3

la Bible nous prévient qu'il existe des entités dans notre monde qui ont eux aussi le titre de "dieu" (avec petit "d"). 

  • 1 Corinthiens 8:5 "Car, s'il est des êtres qui sont appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, comme il existe réellement plusieurs dieux et plusieurs seigneurs."

  • 2 Corinthiens 4:4 "pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu."

Sachant que d'autres dieux existent, si vous entrez dans un lieu de culte où le prédicateur parle de "Dieu" sans jamais prononcer Son nom personnel, qu'est ce qui prouve à l'auditoire qu'on leur parle bel et bien du Dieu Suprême de l'univers?

  • Ésaïe 26: 13 SEIGNEUR notre Dieu, d'autres seigneurs en dehors de toi ont dominé sur nous ; mais par toi seul nous ferons mention de ton nom."

Quand YESHUA a dit: "Avant qu'Abraham fût, JE SUIS", Il a repris toute la vérité de l'existence de YAHWEH, Il a témoigné que Le Dieu Suprême s'est révélé à nous pour nous permettre de voir sa gloire majestueuse.

  • Ésaïe 52:6 "C'est pourquoi mon peuple connaîtra mon nom"

Ainsi lorsque dans nos lieux de culte nous l'appelons par son nom "YAHWEH" et pas juste "Dieu", nous témoignons de tout ce qu'Il est. 

sacredname.jpg
4120773_orig.png

D’où provient le nom Jéhovah ?

Devilplaybook-PixTeller (3).png

 

Le nom Jéhovah: Comment tout a commencé...

Avant Jésus

En l'an 957: Salomon construit le premier temple à Jérusalem.

  • 1 Rois 6: 1 "Salomon bâtit la maison à l'Éternel, la quatrième année de son règne sur Israël, au mois de Ziv, qui est le second mois."

 

En l'an 586: le temple est détruit par Nabuchodonosor, roi de Babylone. La loi ainsi que les Écrits et Manuscrits sont brûlés.

  • Jérémie 52:12-13 "Le dixième jour du cinquième mois, -c'était la dix-neuvième année du règne de Nebucadnetsar, roi de Babylone, -Nebuzaradan, chef des gardes, au service du roi de Babylone, vint à Jérusalem. Il brûla la maison de l'Éternel, la maison du roi, et toutes les maisons de Jérusalem; il livra au feu toutes les maisons de quelque importance."

 

En l'an 515: Cyrus roi de Babylone, ordonne la construction du deuxième temple.

  • Esdras 6:3 "La première année du roi Cyrus, le roi Cyrus a donné cet ordre au sujet de la maison de Dieu à Jérusalem: Que la maison soit rebâtie, pour être un lieu où l'on offre des sacrifices, et qu'elle ait des solides fondements. Elle aura soixante coudées de hauteur, soixante coudées de largeur"

 

Par inspiration divine le prophète Esdras restaure la loi, 94 livres furent dictés aux scribes en 40 jours; 24 livres pour la diffusion générale et le reste des 70 pour les sages seulement.​ 

  • 2 Esdras 14:42-47 "De plus, le Très Haut donna la compréhension aux cinq hommes et, tour à tour, ils écrivirent ce qui était dicté, en utilisant des caractères qu’ils ne connaissaient pas. Ils restèrent assis quarante jours; ils écrivaient pendant le jour et mangeaient leur pain la nuit. Mais moi, je parlais le jour et pendant la nuit je ne me taisais pas. Ainsi, pendant les quarante jours, 94 livres furent écrits. À la fin des quarante jours, le Très-Haut me dit: fais connaître les vingt-quatre premiers livres que tu as écrits, et laisse celui qui en est digne comme celui qui n'en est pas digne les lire; Mais garde les soixante-dix qui ont été écrits en dernier, afin de les donner aux sages du peuple. Car en eux se trouvent la source de l'intelligence, la source de la sagesse et le fleuve de la connaissance. - Tiré du deuxième Livre d'Esdras - https://www.lesversetsbibliques.com/le-livre-d-ezra-esdras-2


Entre l'an 250 - 150:  Le grec est la langue commune de l'Empire romaine. De nombreux Juifs émigrent loin d'Israël, et grandissent en apprenant et en parlant le grec, et non l'ancien hébreu. Au fil du temps la Bible hébraïque appellée Tanakh devient illisible pour plusieurs juifs émigrés. Vu que la Loi est très importante pour le peuple juif, la Bible hébraïque (Tanakh), est traduite en langue grecque. Cette version grecque de la Tanakh est appelée Septante parce que 70 ou 72 érudits juifs participèrent au processus de traduction. 

Le tetragrammaton YHWH y est inscrit tandis que le nom "Jéhovah" ne figure ni dans la Tanakh, ni dans la Septante ni dans aucun des manuscrits hébraïques originaux.

 

Après Jésus

En l'an 70: La première guerre judéo-romaine éclate. Le deuxième temple est détruit et tous les manuscrits hébraïques restaurés par le prophète Esdras sont aussi détruits. Il ne reste que les Écritures grecques (La Septante) qui devient la base principale des traductions de l'Ancien Testament.

Entre l'an 170 - 400: On commence à répertorier La vie et les enseignements de Jésus dans le plus ancien recueil grec des livres du Nouveau Testament appelé Le fragment ou canon de Muratori, le nom "Jéhovah" n'y est pas mentionné. Durant cette même période, le tetragrammaton YHWH est retiré de La Septante et remplacé par les désignations Kyʹri·os (Seigneur) et The·osʹ (Dieu).

 

Entre l'an 501 - 1000: Les Massorètes, un groupe de scribes-savants juifs déterminés à restaurer l'original de la Tanakh,  

composent le texte masorétique en se basant sur la tradition orale méticuleusement préservée et les meilleurs manuscrits disponibles des textes hébreux originaux. Afin d'aider les lecteurs à comprendre le texte, ils introduisent  des signes de ponctuation et des lettres supplémentaires au proto-hébreu. Cependant, les Massorètes n'osaient pas prononcer le nom YHWH; par superstition ils l'appelaient plutôt Edonay (Adonaï) qui signifie Seigneur. Par la suite, dans leur texte masorétique, ils remplacèrent le tetragrammaton YHWH par YEHOWAH traduit en français Jéhovah. Ils ont obtenu ce nom en ajoutant les voyelles du nom Adonaï (eDoNaY en hébreu) au nom imprononçable YHWH ce qui donna YeHoWaH.

En l'an 1385: On commence à traduire le Canon de Muratori dans des versions hébraïques appelées les Versions J et numérotées J1 à J27. Dans les versions J, le tetragrammaton YHWH est remplacé par "Jehovah" sauf la version J7 dans laquelle le tetragrammaton YHWH est cité en référence à Jésus. On peut par exemple lire dans Actes 9:5: "Qui es-tu, YHWH?", A demandé Saul." Je suis Jésus, que vous persécutez "a t-il répondu".

 

En l'an 1599: Elias Hutter, un professeur d'hébreu à l'Université de Leipzigre, re-traduit la version J7 du Nouveau Testament. 

Son édition était intitulée Derekh ha-Kodesh, tirée d'Esaïe 35:8 et signifiant "La Voie de la Sainteté". Dans cette nouvelle edition du Nouveau Testament, il remplace le tetragrammaton YHWH par "Seigneur". Dans cette version, Actes 9:5 par exemple est traduit comme suit: "Qui es-tu Seigneur? Et le Seigneur dit, Ie suis Iefus, lequel tu perfecutes"notez que leur style d'écriture était différente à la notre. 

Le Polyglotte de Hutter fut publié à Nuremberg en 12 langues. Vous pouvez lire le Polyglotte de Hutter en cliquant sur le lien: http://www.bibles-online.net/hutter/ 

 

En l'an 1611: La Bible King James (Bible du roi Jacques) est publiée. Elle suit le modèle du polyglotte de Hutter c'est a dire le tetragrammaton YHWH n'y figure mais est remplacé par "Seigneur" en référence à YAHWEH. Par contre King James ajoute le nom Jéhovah dans 7 versets:

  • Genèse 22:14 "Et Abraham appela le nom de ce lieu, Jehovahjireh, comme on dit aujourd’hui : Sur le mont du SEIGNEUR ce sera vu."

  • Exode 6:3 "Et je suis apparu à Abraham, à Isaac, et à Jacob, par le nom du Dieu Tout-puissant; mais par mon nom JEHOVAH je n’ai pas été connu d’eux."

  • Exode 17:15 "Et Moïse bâtit un autel et appela son nom Jehovahnissi."

  • Juges 6:24 "Et Gideon (Gédéon) bâtit là un autel au SEIGNEUR, et l’appela Jehovahshalom jusqu'à ce jour il est encore à Ophrah des Abiezrites."

  • Psaumes 83:18 "Afin que les hommes puissent savoir que toi seul, dont le nom est JEHOVAH, es le plus haut sur toute la terre."

  • Esaïe 12:2 "Voici, Dieu est mon salut ; j'aurai confiance, et je n'aurai pas peur; Car le SEIGNEUR, JEHOVAH est ma vigueur et mon cantique, et il est aussi devenu mon salut."

  • Esaïe 26:4 "Confiez-vous dans le SEIGNEUR, pour toujours; car dans le SEIGNEUR JEHOVAH est vigueur éternelle."

 

Remarquez que Exode 6:3 semble confirmer que le nom Jéhovah n'a jamais été mentionné dans la Tanakh, car les Patriarches Abraham, Isaac et Jacob ne le connaissent pas. 

  • Exode 6:3 Et je suis apparu à Abraham, à Isaac, et à Jacob, par le nom du Dieu Tout-puissant; mais par mon nom JEHOVAH je n’ai pas été connu d’eux. - Version King James 1611

En l'an 1871: La Bible de Louis Segond est publiée. les noms Jéhovah et Seigneur sont retirés et remplacés par “L'Éternel”. Sauf dans Genèse 22:14

Fait intéressant concernant la translittération du nom Jéhovah en hébreux

 

Selon le dictionnaire hébreu de Strong, la translittération en hébreux du nom Jéhovah (Yah-hovah) a une signification assez particulière.

Ainsi le nom Yah-hovah (Jéhovah) se traduit en hébreu "Dieu de méchanceté"

De façon intéressante Jésus avait prophetisé que le nom du Père ne sera pas accepté mais on acceptera plutôt le nom d'un autre.

  • Jean 5:43 Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez.

Á vous de juger et que le Saint Esprit vous guide dans la compréhension de ce message.

Concernant Charles Taze Russell, fondateur de l'organisation  "Les Témoins de Jéhovah"

Charles Taze Russell, connu sous le nom de "Pasteur" Russell, est le père fondateur de cette organisation en 1872. Il naquit le 16 février 1852 à Pittsburgh (Pennsylvanie, États-Unis) et décéda le 31 octobre 1916 à Pampa (Texas). Il créa la Watch Tower Bible and Tract Society et l'International Bible Students Association, l'organisation qui, après divers déchirements et séparations, est désormais connue sous le nom de Témoins de Jéhovah. A sa mort, il fut enterré à Pittsburgh, en Pennsylvanie, dans ce qui est aujourd'hui (après plusieurs changements de propriétaires) les cimetières unis de Rosemont, Mt. Hope et Evergreen dans le canton de Ross.

 

L'avant de sa pierre tombale comporte une photo du pasteur et l'inscription identifiant le pasteur Russell comme le messager des Laodicéens, ou "l'ange de l'église des Laodicéens". Dans Apocalypse 3:14-22, YESHUA fait référence à cette église et la qualifie de "tiède".  Il a particulièrement horreur des chrétiens tièdes qu'Il décrit comme: "lamentable, misérable, pauvre, aveugle et nu". 

  • Apocalypse 3:15-17 "Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et

 

Si vous vous tenez à l'arrière de sa pierre tombale, elle fait face à un mémorial pyramidal sur lequel est inscrit Watch Tower Bible and Tract Society en dessous de l'emblème des Chevaliers des Templiers et des Franc-maçons.

Loge maçonnique de Philadelphie. Remarquez l'emblème des Chevaliers des Templiers au plafond

Emblème des Chevaliers des Templiers

Bien qu'il y ait eu de nombreuses rumeurs disant que Russell était un franc-maçon du 33e degré, il n'a jamais reconnu appartenir à la franc-maçonnerie, curieusement il a fait la déclaration suivante dans un discours prononcé dans une salle maçonnique de San Francisco en 1913: "Maintenant, je suis un maçon libre et accepté. Je pense que nous le sommes tous. Mais pas seulement selon le style de nos frères maçons" |"The Temple of God" Souvenir Notes, Bible Students' Conventions, 1913. Chicago: Dr. Leslie W. Jones, 1913. p. 284.| 

De plus, dans un document intitulé 'Pastor's Russell's Convention Dicourses', qui est une collection de sermons, de réunions de témoignages et de services spéciaux par le pasteur Charles T. Russell, à la page 914 il admet appartenir à l'ordre des Chevaliers des Templiers.

Tout en se prétendant chrétien, Russell a nié de nombreuses doctrines chrétiennes essentielles, notamment le châtiment éternel, la Trinité, la déité du Christ et l'existence du Saint-Esprit.

  • Il a réfuté l'existence de l'enfer comme lieu où les méchants font face à la colère de Dieu.

  • Il soutenait également que l'âme cesse tout simplement d'exister après la mort.

  • Il soutenait que Jésus était un être créé, et qu'il était en fait Michel l'Archange sous forme humaine. 

  • Il niait la divinité de Jésus et enseignait que Jésus était mort au nom de l'humanité, mais qu'il n'était ressuscité que spirituellement et non physiquement. 

  • Il niait l'existence du Saint-Esprit, enseignant que l'Esprit n'est pas une personne, mais simplement un nom donné pour exprimer une force impersonnelle de la puissance de Dieu. En niant la divinité de Jésus et l'existence du Saint-Esprit, il a inévitablement nié la Trinité.

 

Que le Saint-Esprit vous guide dans la compréhension de ce message. 
 

bottom of page